Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Développeurs : le cœur tourné vers l’IA, la raison vers le web

Écrit par  Jacques Cheminat , jeudi, 15 mars 2018 15:13 , DEVELOPPEMENT.
Développeurs : le cœur tourné vers l’IA, la raison vers le web Crédit Photo : Worawut-Adobe Stock

Dans son étude 2018, le site Stack Overflow montre que les développeurs privilégient les langages métiers plus rémunérateurs, mais pensent déjà l’avenir à travers l’intelligence artificielle.

Avec plus de 100 000 répondants dans 183 pays, l’étude menée par Stack Overflow, site de questions-réponses pour les programmeurs, dresse une cartographie des développeurs, de leurs profils, des langages préférés, de leurs attentes et leurs craintes.

Pragmatisme et opportunisme

Premier enseignement, les développeurs sont pragmatiques et suivent les besoins des entreprises en matière de langage. Pour la 6ème année consécutive, JavaScript arrive en tête du langage de programmation le plus utilisé. D’autres technologies liées au web s’invitent dans le tiercé de tête, HTML et CSS. On trouve ensuite les langages orientés métiers comme SQL (4ème position), Java (5ème position) et C # (8ème position). A noter, l’arrivée en 6ème position de scripts Shell/Bash et la forte croissance de Python se plaçant à la 7ème place (dépassant C#). Parmi les frameworks, pas de surprise non plus avec la domination de Node.js, Angular et React. Sur les bases de données, MySQL, SQL Server et PostgreSQL correspondent au tiercé de tête.

Second enseignement, les développeurs sont opportunistes. Si les langages cités précédemment sont les plus utilisés, les programmeurs rêvent d’autres horizons. Le langage le plus apprécié est Rust, promu par Mozilla. En seconde position, le langage Kotlin débarque alors que l’année dernière il n’était pas référencé dans le top 20. Cet engouement s’explique par le choix de Google de faire de Kotlin le langage de développement pour Android. Il a remplacé Smalltalk, plébiscité en 2017 et qui disparait corps et âmes. En troisième place, on retrouve Python, important pour les différents framework autour du machine learning. Ce langage se classe en tête de ceux les plus recherchés.

Optimistes sur l’IA, Fâchés avec Visual Basic 6 et Cobol

Par contre, Microsoft avec Visual Basic 6 s’octroie la place peu enviée de langage le plus redouté. Il est talonné par Cobol, une compétence pourtant recherchée pour les mainframes IBM. En troisième position de ce palmarès, on retrouve CoffeeScript.  Autre classement, les langages qui riment avec salaires élevés sont au niveau mondial, F#, Ocalm et Clojure (tous au-dessus de 70 000 dollars par an). Aux Etats-Unis, les développeurs compétents en Erlang, Scala et Ocalm peuvent prétendre à des salaires au-dessus de 110 000 dollars par an.

L’intelligence artificielle est clairement une orientation pour les développeurs. 75% des répondants avouent être plus impatients sur l’IA qu’inquiets sur les potentiels dangers. Les développeurs attendent des outils d’IA, l’automatisation des tâches (40,8%) et la résolution de problème important (23,5%). Sur la question de l’éthique, les développeurs acceptent à près de 48% la responsabilité des conséquences des applications d’IA. La délégation à un régulateur ou à un Etat est envisagée par 28% des répondants. En matière de profil, pas de doutes non plus, les datascientist et experts en machine learning, les ingénieurs seniors et les devops seront en première ligne sur l’intelligence artificielle.

Connectez-vous pour commenter