Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Patrick Bénazet Académie de Bordeaux, un manager au coeur des fl ux de données

Écrit par  , jeudi, 18 mai 2017 09:12 , PORTRAITS.
Patrick Bénazet Académie de Bordeaux, un manager au coeur des fl ux de données DR

Doté d’un esprit logique et d’analyse où rien ne relève du hasard, Patrick Bénazet a développé au fil de son parcours dans la fonction publique un goût prononcé pour les données. 

 

« Comment faire en sorte qu’une information donne du sens à une action ? En qualité de DSI, ce questionnement est au cœur de ma préoccupation et fait partie de mon quotidien. Il est indispensable de valoriser le système de données afin de proposer aux utilisateurs des services qui seront concrétisés par des actions à valeur ajoutée », énonce d’entrée de jeu Patrick Bénazet, DSI et RSSI de l’académie de Bordeaux. Le ton est donné. Nous sommes face à un homme faisant de la logique un principe de vie où le hasard n’a pas sa place. À telle enseigne qu’il produira en 2004 une thèse de doctorat en sémiotique portant sur les processus cognitifs et leur mise en œuvre. « Ce doctorat, je le dois aux conseils précieux de Robert Marty, professeur des Universités, docteur en mathématiques et en sémiotique, une sommité dans le domaine des sciences de la logique », tient-il à préciser, tant cette période de sa vie a été un moment charnière qui lui permet depuis d’aborder son métier de manager informatique avec pertinence et anticipation. La logique, le management d’équipe et un intérêt marqué pour les technologies de l’informatique sont les trois ingrédients de la réussite de Patrick Bénazet.

Doué en dessin, il fait ses premiers pas à 20 ans au ministère de l’Équipement où il participera à l’étude de grands dossiers comme la Pyramide du Louvre, l’Opéra Bastille … C’est à cette époque qu’il découvre l’informatique avec notamment les techniques de dessin assisté par ordinateur, mais aussi les modèles de données. Sa passion est immédiate et le conduira à pousser la porte de l’Éducation nationale en devenant responsable du centre informatique des Pyrénées-Orientales dans l’académie de Montpellier. « À cette époque, il y avait tout à inventer. Outre mon obsession pour la logique, le fait d’être en proximité immédiate avec le corps enseignant m’a aidé à comprendre le mode de transmission du savoir et donc les procédés de construction de la connaissance. Ces éléments correspondaient à mes aspirations », explique notre DSI. Au point qu’en 1998, il publie Le Guide de l’Internet à l’école, un ouvrage qui expliquait comment l’Internet allait entrer dans la pédagogie.

Plus tard on lui confiera la responsabilité du pôle national de compétence du poste agent. Changement de décor en 2007 : il part pour les Antilles pour devenir directeur de la Prospective des expertises et des technologies de l’académie de la Guadeloupe. Il y restera huit ans durant lesquels il assurera également la fonction de délégué académique au Numérique. « La vision du recteur, rapprocher la stratégie du SI avec celle du décisionnel, m’a attiré : donner du sens à la donnée dans une perspective de production de service ». Patrick Benazet reste un ingénieur dans l’âme. En 2015, retour en France pour diriger les services informatiques de l’académie de Bordeaux qui gère les établissements de la maternelle au BTS. Nommé DSI, il ajoute la casquette de RSSI et a la responsabilité d’une équipe de 112 personnes. Cette direction a la particularité d’héberger une mission nationale : le décisionnel. Ainsi 14 personnes de la DSI de l’académie de Bordeaux gèrent les systèmes décisionnels du ministère de l’Éducation nationale et de l’ensemble des académies de France. « L’enjeu managérial est très important et c’est ce qui fait la richesse de mon métier, sans parler de la proximité de la gouvernance académique qui est passionnante », s’enthousiasme Patrick Bénazet. La DSI couvre la gestion de l’infrastructure technique, la production, l’exploitation. À cela s’ajoute tout ce qui concerne les systèmes applicatifs, le support technique assuré par 43 personnes et bien sûr la sécurité. De quoi remplir les journées de Patrick Benazet qui, face à la multitude d’informations et de services à gérer, répète à l’envi : « Le DSI de demain sera le chef d’orchestre des flux de données ».

Martine Triquet-Guillaume    

 

PATRICK BÉNAZET

• 1983-1989 Chargé d’études en urbanisme, ministère de l’Équipement (Paris puis Foix)

• 1990-2004 Chef de centre informatique départemental, académie de Montpellier

• 2004-2006 Responsable du pôle national de compétence du poste agent, ministère de l’Éducation nationale

• 2007-2015 Directeur de la Prospective des expertises et des technologies, académie de la Guadeloupe

• DEPUIS MARS 2015 DSI et RSSI, académie de Bordeaux

 

Connectez-vous pour commenter

ABONNEMENT NEWSLETTER

LE MAGAZINE IT FOR BUSINESS

Découvrir

Créer votre compte

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

NOUS SUIVRE

AGENDA