Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

L’ergonomie du poste de travail : un problème sous-estimé.

Écrit par  Laurent Delattre , mercredi, 07 novembre 2018 17:22 , POSTE DE TRAVAIL.
Crédit photo : Kaspars Grinvalds - Adobe Stock Crédit photo : Kaspars Grinvalds - Adobe Stock

Mobilité, télétravail, ordinateurs portables… Les nouveaux usages ne contribuent pas à améliorer la posture des utilisateurs et multiplient les troubles musculosquelettiques. L’ergonomie du poste de travail reste un sujet tabou dans bien des entreprises.

L’ergonomie du poste de travail reste un sujet encore beaucoup trop ignoré des DSI et d’une manière générale des entreprises et de leurs équipes dirigeantes. Selon une étude Fellowes datée de 2016, seuls 14% des employés ont bénéficié d’une évaluation des risques de leur poste de travail au cours des 12 derniers mois et 48% n’ont jamais bénéficié de la moindre évaluation. 80% des employés ont déjà souffert de maux associés à un poste de travail inadapté dont une fatigue oculaire dans 29% des cas, un inconfort physique pour 23%, et des maux de tête fréquents pour 11%. On estime que chaque année en Europe, 8 millions de jours d’arrêt de travail sont dus aux troubles musculosquelettiques (TMS) engendrés par les mauvaises postures de travail.

Il existe pourtant des directives européennes (9.0/270/CEE du 29/05/1990) et des articles du Code du travail (R.4542-1 à 19) qui imposent aux employeurs des mesures appropriées et obligent à dispenser des formations sur les gestes et postures à adopter face au travail sur écran.
Dans une nouvelle infographie, Azergo rappelle notamment que 30% des gens souffrent régulièrement de douleurs physiques à cause de leur travail. L’étude Fellowes de 2016 révélait de son côté que 75% des personnes interrogées affirmaient les douleurs issues des mauvaises postures face à l’écran et autres troubles TMS avaient largement ou modérément affectés leur productivité et leur efficacité de travail.

Outre les problèmes oculaires liés aux écrans, les raideurs de nuque et dorsales liées aux postures, 45% des utilisateurs ressentent des douleurs et inconforts dans les mains et les poignets en raison de l’usage intensif de la souris. Celle-ci est souvent placée trop haut notamment entraînant une crispation de la main et une compression du poignet. Selon l’INRS, l’usage de la souris (et des trackpads des ordinateurs portables) serait responsable de 5% des maladies professionnelles en France.

Et la situation n’est pas près de s’améliorer. Car la plupart des études considèrent encore les employés face à des postes fixes. Or aujourd’hui avec un télétravail de plus en plus pratiqué et près d’un travailleur sur trois nomades, les utilisateurs sont de plus en plus placés face à des ordinateurs portables et laissés libres de travailler un peu n’importe où. Pourtant, selon l’INRS, personne ne devrait utiliser plus de deux heures en continu un ordinateur portable dépourvu d’accessoire ergonomique.

Or les TMS coûtent cher aux entreprises françaises. Selon la CPAM, un TMS déclaré coûte en moyenne 21 600 euros à l’entreprise et un traitement du canal carpien coûte en moyenne 12 780 € et entraîne 151 jours d’arrêt de travail. Voilà qui devrait pourtant motiver nombre de dirigeants à se préoccuper d’un peu plus près à l’ergonomie des équipements de leurs employés…

Sources :
- L’étude 2016 de Fellowes
- L’infographie 2018 d’Azergo

Dernière modification le mercredi, 07 novembre 2018 17:24
Connectez-vous pour commenter

ABONNEMENT NEWSLETTER

LE MAGAZINE IT FOR BUSINESS

Découvrir

Créer votre compte

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

NOUS SUIVRE

AGENDA

20/11/2018 - 21/11/2018
Data Marketing Paris
27/11/2018 - 29/11/2018
Trustech
27/11/2018 - 28/11/2018
Cloud Expo Europe
29/11/2018 - 30/11/2018
Day One
05/12/2018 - 06/12/2018
Paris Open Source Summit