Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Windows 10 « 1809 », le fiasco, les nouveautés phares…

Écrit par  Laurent Delattre , mardi, 20 novembre 2018 20:52 , POSTE DE TRAVAIL.
Crédit Photo : Olly - Adobe Stock Crédit Photo : Olly - Adobe Stock
Après un retard à l’allumage de six semaines marquées par un silence assourdissant, Microsoft a enfin publié la mise à jour « Redstone 5 » de Windows 10. Au-delà du fiasco de cette mise à jour, les utilisateurs professionnels y trouveront des nouveautés très utiles au quotidien…

Le 2 octobre dernier, Microsoft livrait un peu précipitamment la seconde mise à jour annuelle de Windows 10, la version « 1809 » plus connue sous le nom de code « Redstone 5 ». Quelques heures plus tard à peine, cette mise à jour était retirée des serveurs de téléchargement. En cause, un bug majeur effaçait, chez certains utilisateurs, le contenu du dossier « Mes documents » lors du processus d’installation de l’update.

Un raté à tous les étages…

Il aura donc fallu six semaines aux ingénieurs de Redmond pour revoir le processus de mise à jour, corriger le bug et relancer la diffusion. Six semaines écoulées dans un silence absolu, Microsoft refusant de s’exprimer sur ce sujet durant ce laps de temps.
Finalement, l’update d’octobre réparée est apparue sans prévenir mi-novembre, accompagnée d’un petit papier de blog sur lequel nous reviendrons plus loin.
Le problème, c’est que si cette nouvelle version de la mise à jour corrige l’effacement des fichiers utilisateurs, elle n’adresse pas de nombreux autres problèmes signalés. Ainsi, les lecteurs réseau ne se reconnectent plus automatiquement après la mise à jour. Un petit script permet de résoudre le souci mais le bug lui-même ne sera pas corrigé avant 2019, annonce Microsoft !!!
Le bug qui casse les associations de fichiers et ne lance plus les programmes par défaut que vous avez choisi est lui aussi toujours là, mais Microsoft promet un correctif pour la fin du mois.
Les problèmes d’incompatibilité de cette mise à jour avec les produits de sécurité Trend Micro, avec le VPN de F5 et avec les cartes graphiques AMD Radeon HD2000 et HD4000 ne sont pas non plus résolus.
De même, la mise à jour ne se déploiera pas sur les PC équipés d’iCloud, le stockage en ligne d’Apple présentant lui aussi des incompatibilités avec la version « 1809 ».
Le problème, c’est que tous ces bugs ne sont pas subitement apparus à la sortie de la mise à jour. Ils avaient été signalés par quelques Windows Insiders depuis des mois mais, apparemment, ignorés par les équipes de développement. De quoi faire grincer les dents des utilisateurs victimes des affres de cette mise à jour.
Surtout, cela fait beaucoup de problèmes en attente de solutions. La mise à jour « Redstone 5 » est en train de tourner au fiasco pour l’éditeur qui a aussi rencontré des problèmes avec ses serveurs d’activation : il transformait l’espace d’une journée les versions « Pro » de Windows 10 en version « Home », les utilisateurs se retrouvant face à un message indiquant que leur Windows n’était plus activé et les invitant à racheter une licence ! Charmant…

Rien que des promesses…

Appliquant l’adage « les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent », Microsoft s’est livrée au travers d’un blog à un mea-culpa bien peu crédible expliquant en substance que Microsoft allait mettre en place de nouveaux processus mais que chaque mise à jour de Windows 10 est un peu plus fiable que la précédente et qu’elle est déployée un peu plus rapidement. Un peu « trop » rapidement cette fois-ci, ironiseront certains…
Un discours déjà maintes fois entendu. De mémoire de dinosaure de l’informatique, Microsoft a régulièrement rencontré des problèmes avec ses mises à jour Windows qu’elles soient mineures (les updates mensuelles) ou majeures (désormais deux fois par an avec le concept Windows-as-a-Service introduit par Windows 10). Ce n’est quand même pas pour rien que bien des administrateurs tiennent en horreur Windows Update et cherchent à le désactiver. Ce n’est ainsi pas la première fois que l’éditeur s’explique en laissant croire que de telles anomalies ne se reproduiront plus.
Sans crédibilité sur le sujet, l’éditeur est désormais attaqué par bien des analystes et des DSI sur son rythme bi-annuel d’évolution majeure de Windows 10. Selon eux, rien ne justifie un rythme si rapide, d’autant que les différents niveaux du programme « Windows Insiders » continueraient à Microsoft de satisfaire la curiosité des fans et amateurs avides de nouveautés fréquentes. Un rythme officiel plus lent permettrait à l’éditeur de peaufiner davantage ses mises à jour et de consolider un Windows 10 qui souffre de bugs mineurs mais parfois irritants jamais corrigés.

Et pourtant, des nouveautés bien pratiques…

Au-delà des déboires, cette mise à jour « 1809 » est pourtant l’une des plus pertinentes pour les usages professionnels du système. Peu nombreuses, les nouveautés visibles sont néanmoins très pertinentes et utiles.
Ainsi, le fameux « clipboard » (le presse-papiers) de Windows acquiert de la mémoire. En appuyant sur la combinaison [Windows + V] (plutôt que CTRL+V), le système affiche une fenêtre avec un historique des derniers éléments copiés ! En outre, le clipboard est désormais « cloudifié » via le compte Microsoft de l’utilisateur. Vous pouvez copier une donnée dans le presse-papiers sur une machine et la coller sur une autre machine (toujours par la combinaison {Windows+V]). Pratique pour ceux qui travaillent à la fois avec un PC fixe et un PC portable.
La Timeline (apparue avec la version 1803), accessible via [Windows+Tab], résume toutes vos dernières activités, les dernières pages Web visitées, les derniers documents travaillés. Elle est désormais aussi accessible depuis un smartphone (soit via Edge sous iOS ou Android soit via Microsoft Launcher sous Android) pour reprendre en un clic un site visité ou un document de travail.
L’expérience de recherche a été repensée (et le sera encore davantage en 2019) pour offrir des résultats étendus au Web et aux stockages Clouds.
Le Zoom ([Windows + « + »]) offre désormais des incréments bien plus fins et un nouvel outil de capture d’écran [Windows + Shift + S] fait son apparition avec des fonctions très pratiques et bien pensées.
Également utile au quotidien, l’écran qui liste les appareils Bluetooth affiche désormais le niveau de batterie de chacun d’eux. Dans un esprit très différent, la combinaison [Windows + « ; »] affiche désormais une liste d’émoticônes (compatibles Emoji 11.0).
Enfin, l’application « Votre téléphone » permet d’accéder aisément à vos photos mais aussi de recevoir vos messages SMS et d’y répondre directement sur le PC (la fonction n’est pour l’instant compatible qu’avec Android).
Signalons également que cette édition « 1809 » embarque de nombreuses fonctions de sécurité supplémentaire notamment pour les entreprises ayant adopté l’offre Microsoft 365.

Ironie du sort, cette disponibilité de la version « 1809 » marque également celle de Windows Server 2019 suspendue en attendant la correction des bugs Windows 10. Or il était temps que celle-ci devienne disponible. En effet, Microsoft a publié depuis plusieurs semaines la version finale de Exchange Server 2019. Mais les entreprises ne pouvaient la déployer puisque celle-ci impose l’installation préalable de Windows Server 2019 !

 

 

Connectez-vous pour commenter