Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
BUSINESS

Thales au secours de Gemalto

lundi, 18 décembre 2017 17:03

Après le refus par Gemalto de l’offre d'Atos, c’est finalement Thales qui va reprendre ses activités. Le géant de l’électronique appliquée à la défense a formulé une offre d’un montant de 4,8 Md€, cette fois acceptée. Cette opération fait suite aux difficultés rencontrées par Gemalto sur son marché de référence et à son développement compliqué sur les secteurs NFC, eSIM, cloud et cybersécurité.

Thales a annoncé vouloir préserver l’emploi jusqu’à fin 2019. Le plan social en cours est toutefois maintenu, mais les salariés concernés pourront bénéficier de propositions de reclassement chez Thales.

Les résultats d’Adobe boostés par le cloud

vendredi, 15 décembre 2017 18:07

Lors du dernier trimestre de son exercice, Adobe affiche un chiffre d’affaires en hausse de 25 % par rapport à la même période l’an passé, pour un montant total de 2,01 Md$. Le bénéfice net connaît, lui, une forte évolution en progressant de 39 % sur un an. Sur l’ensemble de l’exercice, les résultats ne démentent pas cette tendance puisque le groupe affiche un CA en hausse de 25 %, à 7,3 Md$, contre 7,25 Md$ attendus.

La division de l’informatique dématérialisée nommée Digital Media a généré 1,39 Md$ au 4e trimestre, représentant une croissance de 29,2 %. Ses résultats sur l’ensemble de l’année s'élèvent à 5,01 Md$. Digital Media comprend les abonnements aux services Document Cloud et Creative Cloud. Ce dernier a rapporté à lui seul 4,17 Md$ durant cet exercice 2017.

FollowAnalytics lève 11 M$

vendredi, 15 décembre 2017 00:36

FollowAnalytics réalise une nouvelle levée de fonds pour un montant de 11 M$. Depuis sa création en 2013, cette start-up française spécialisée dans l’analyse et l’automatisation du marketing mobile a déjà récolté 27 M$.

Cette fois, le fonds corporate Digital Ventures d’Orange est entré au capital de la société. Les services proposés doivent permettre à l’opérateur de poursuivre l’amélioration de sa relation client depuis un appareil mobile. En effet, la plateforme FollowAnalytics offre des fonctionnalités poussées d’analyse des usages et d’envoi de messages push notification. La start-up envisage le recrutement d’une vingtaine de personnes et le lancement d’une offre d’ici la fin de l’année.  

Atos fait une offre pour acquérir Gemalto

mercredi, 13 décembre 2017 20:30

Le géant français des services numériques a annoncé sa volonté de racheter Gemalto via une OPA amicale. Il propose 46 € par titre, soit une prime de 42 % pour un total de 4,3 Md€. En pleine réorientation vers le marché porteur des solutions de sécurité, Gemalto souffre encore du déclin de son activité historique des cartes SIM et des puces de cartes de paiement. S’il rejoignait la galaxie Atos, le groupe d’origine française désormais basé à Amsterdam pourrait l’aider à définitivement devenir l’un des leaders mondiaux de la sécurité.

Du côté d’Atos, cette opération s’inscrit dans une politique de croissance externe de grande ampleur menée depuis l’arrivée de Thierry Breton à sa tête, fin 2008. Elle a notamment conduit au rachat de l’activité SSII de Siemens, d’une partie de Xerox et de Bull.

Cisco rachète Cmpute.io

mardi, 12 décembre 2017 21:52

Cisco, le géant mondial de la transformation numérique, de l’IT et des réseaux, vient d’annoncer l’acquisition de Cmpute.io. Cette start-up basée à Bangalore (Inde) et dans le Delaware (États-Unis) est spécialisée dans l’optimisation de la gestion de la consommation des services pour les utilisateurs multi-cloud. Cette solution permet aux clients d’analyser les charges de travail et les habitudes de consommation dans le nuage afin de réduire les coûts, jusqu’à 80 % selon les chiffres avancés par la start-up.

Cmpute.io va ajouter de nouvelles fonctionnalités à Cisco CloudCenter. Le montant du rachat n’a pas été communiqué, mais Cisco espère finaliser l’opération avant la fin de son deuxième trimestre fiscal 2018.

 

Salil Parekh, nouveau CEO d’Infosys

jeudi, 07 décembre 2017 21:57

Après la démission de Vishal Sikka, la SSII indienne cherchait son nouveau dirigeant. C’est chose faite avec le recrutement de Salil Parekh. Il prendra ses fonctions le 2 janvier 2018. Titulaire d’un master d’ingénierie en sciences de l'informatique et en ingénierie mécanique de l’université de Cornell, et diplômé en ingénierie aéronautique de l’Institut indien de technologie de Bombay, le nouveau CEO d’Infosys a passé 17 ans chez Capgemini.

Au cours de ses années dans la SSII française, Salil Parekh a occupé différents postes de direction tels que CEO des services applicatifs pour plusieurs continents ou responsable mondial des services financiers. À Infosys, il devrait apporter sa maîtrise des services IT et de l’outsourcing, domaines dans lesquels il est spécialisé depuis plus de 25 ans.  

Anaplan réalise une nouvelle levée de fonds

mercredi, 06 décembre 2017 19:17

La société spécialisée en solutions SaaS de planification budgétaire vient de lever 60 M$. Menée par Premji Invest mais aussi Salesforce, Top Tier Capital Partners et d’autres investisseurs, cette opération est la cinquième d’Anaplan depuis sa création en 2006, pour un montant total de 300 M$.

La valorisation du capital de l’entreprise est actuellement estimée à 1,4 Md$. La start-up revendique plus de 800 clients à travers le monde et entend bien accélérer son expansion. Malgré ces signes encourageants, l’introduction en bourse de l’entreprise qui développe une plateforme de collaboration et de partage de données dans le cloud n’est toujours pas actée.

Gemalto licencie en France et à l'étranger

lundi, 04 décembre 2017 17:51

L’entreprise spécialisée dans la sécurité numérique annonce la suppression de 262 emplois en France et environ 30 reclassements, soit une réduction de 10 % des effectifs. Les sites de La Ciotat, Gémenos et Meudon sont concernés par ce plan social. À l’étranger, ce sont 600 postes qui seront prochainement supprimés.

Cette décision fait suite à une baisse de la demande sur deux marchés capitaux pour Gemalto : les cartes bancaires et les cartes SIM. Les autres marchés sur lesquels la société est impliquée, à l’instar de la cybersécurité, l’Internet des objets et les programmes gouvernementaux sont, eux, en croissance, mais pas suffisamment pour compenser le ralentissement de ses deux marchés historiques.

Altran rachète Aricent

vendredi, 01 décembre 2017 20:09

L’entreprise française de conseil en ingénierie et en R&D s'offre Aricent, une société américaine spécialisée dans les services numériques de design et d'ingénierie, pour 1,7 Md€. Cette somme élevée est à l’échelle de l’importance de ce rachat dans la stratégie de croissance externe mise en place par Dominique Cerutti, depuis son arrivée au poste de CEO d’Altran en 2015. Selon la direction du groupe, le nouvel ensemble devrait atteindre 2,9 Md€ de chiffre d’affaires et un effectif total de 44 000 employés, dont 15 000 ingénieurs.

Évalué à 220 Md€ en 2020, le marché du conseil en ingénierie et des services R&D serait aujourd’hui dans le viseur de groupes de conseil aussi importants que Cap Gemini et Accenture. Ces derniers pourraient d’ailleurs s’intéresser de près au français. En plus de permettre à Altran de réaliser ses objectifs à l’horizon 2020, cette opération pourrait donc aussi initier une grande vague de consolidation du secteur.

SAP et Microsoft consolident leurs liens

jeudi, 30 novembre 2017 18:56

Le partenariat entre les deux acteurs IT s’accentue. Azure supporte déjà la base de données HANA, tandis que la suite Office 365 est intégrée aux services cloud de SAP. Les deux sociétés proposent aujourd’hui de nouvelles offres croisées. Les clients pourront exécuter l’ERP S/4HANA au sein d’Azure. La firme de Redmond est d’ailleurs la première à exploiter ce nouveau levier pour gérer ses propres traitements financiers.

De son côté, S/4HANA va être équipé des capacités d’analyse d’Azure AI pour fournir une aide à la décision plus efficace. En parallèle, le cloud privé de SAP, SAP HANA Enterprise Cloud, est maintenant intégré à Azure pour offrir un accès sécurisé à S/4HANA. L’éditeur allemand ne s’arrête pas là : plusieurs de ses systèmes critiques vont rejoindre le cloud de Microsoft. Un moyen de convaincre ses clients de faire de même.

ABONNEMENT NEWSLETTER

LE MAGAZINE IT FOR BUSINESS

Découvrir

Créer votre compte

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

NOUS SUIVRE

AGENDA