Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
BUSINESS

Le CA de Big Blue enfin en hausse

samedi, 20 janvier 2018 14:09

Le géant américain vient de révéler un chiffre d’affaires en hausse au dernier trimestre 2017. Ces bons résultats mettent un terme à près de 6 ans de repli ou de stagnation. Sur cette période positive, la progression représente +3,6 % sur un an, soit 22,5 Md$. D’après IBM, ce sont les créneaux considérés comme stratégiques (cloud, mobile, sécurité et analytique) qui ont tiré la croissance, en augmentant de 17 % sur un an. Ils ont généré 11,1 Md$ sur le trimestre. Ces secteurs représentent 46 % des revenus totaux du groupe.

Ces bons résultats restent toutefois à tempérer au regard de la perte nette. Celle-ci s’élève à 5,5 Md$. Elle est la conséquence directe de la réforme du système fiscal américain. Sans cela, le groupe aurait dégagé un bénéfice de 4,8 Md$.

Veeam renforce son alliance avec N2WS

vendredi, 19 janvier 2018 02:10

Veeam, l’entreprise spécialisée dans la protection des environnements virtuels, physiques et cloud, vient d’acquérir la start-up N2WS. Avec cette opération, la société veut proposer à ses clients une solution en cloud natif de sauvegarde et de reprise après sinistre pour les charges de travail Amazon Web Services (AWS). Le montant de l’opération s’élève à 42,5 M$.

Si la start-up va désormais se nommer N2WS A Veeam Company, elle continuera à agir comme une entreprise autonome. Chacune des entités aura accès à la R&D de l’autre, afin de progresser ensemble. Les clients de Veeam bénéficieront bientôt d’un ensemble d’offres spéciales et de mesures incitatives pour obtenir Cloud Protection Manager, une solution développée par N2WS.

Greg Hughes, CEO de Veritas Technologies

jeudi, 11 janvier 2018 01:08

L’éditeur de solutions de gestion des données vient de remplacer son CEO, Bill Coleman, par Greg Hughes. Ce dernier connaît bien l’entreprise. Il y a occupé les fonctions de vice-président en charge des services globaux de 2003 à 2005, avant de devenir président des services chez Symantec quand le groupe a racheté Veritas. Passé depuis par la présidence de Serena Software, il a été choisi par Veritas pour ses nombreux succès dans le secteur du logiciel d’entreprise et sa bonne connaissance du groupe et des défis qu’il aura à relever.

Selon la direction, sa stratégie devrait s’inscrire dans la continuité, puisqu’il s’agit d’une transition programmée. En septembre 2017, deux autres nominations avaient eu lieu dans les hautes instances de Veritas : Barbara Spicek à la vice-présidence des alliances et des canaux de distribution et David Noy à celle du product management. Bill Coleman conserve son siège au conseil d’administration et rejoint le groupe Carlyle, aujourd’hui investisseur de Veritas.

Microsoft accélère sur le stockage hybride

vendredi, 05 janvier 2018 22:38

La firme de Mountain View a acquis Avere Systems, un spécialiste du stockage hybride. Aucun montant n’a été rendu public. Ce rachat n'est pas anodin pour Microsoft qui entend ainsi satisfaire aux importantes exigences de performances de certains de ses clients. S’orientant peu à peu vers le cloud depuis 2014, Avere Systems propose aujourd’hui une combinaison d’appliances flash locales et de stockage objet dans le nuage qui devrait répondre aux besoins particuliers de secteurs comme le divertissement, les médias ou la finance.

Depuis sa fondation en 2008 par Ron Bianchini (l’ancien patron de Spinnaker Networks) et Michael Kazar, Avere a séduit de prestigieux clients comme Sony Pictures Imageworks et Disney Marvel. L’entreprise a également levé 97 M$, dont une partie investie par Google. Ses technologies devraient progressivement être rapprochées de celles de Microsoft Azure. 

Le constructeur chinois annonce une augmentation de 10 % de ses ventes de smartphones en 2017, conservant ainsi son troisième rang mondial derrière Samsung et Apple. Au total, l’entreprise a écoulé 153 millions d’appareils, contre 139,3 l’année précédente. Cependant, sa croissance globale ralentit, tout comme celle de ses concurrents.

Huawei se rapproche d’Apple avec 10,4 % de parts de marché. La firme de Cupertino est, elle, à 12,4 %. L'entreprise chinoise est largement distancée au niveau de la rentabilité avec un bénéfice moyen de 15 $/appareil vendu quand Apple est à 151 $. Pour tenter de se rapprocher davantage de ses concurrents, Huawei mise sur une montée en gamme, notamment avec ses modèles Mate et P, et sur son implantation aux États-Unis en 2018.

Selon les données de Pôle Emploi et de la Direction de l’Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques (Dares), le nombre de chômeurs dans l’informatique (toutes catégories confondues) a atteint 75 200 personnes en novembre, contre 75 490 en octobre. Sur la seule catégorie A, ce chiffre recule à 57 280 personnes contre 57 960 le mois précédent.

La tendance du mois de novembre, dans l’informatique, correspond à celle du marché de l’emploi dans son ensemble. Si ces chiffres sont indéniablement positifs, il convient toutefois de les considérer avec précaution. Ils sont encore loin de ceux de novembre 2016 où 56 200 chômeurs de catégorie A étaient recensés sur le secteur.

Eric Schmidt quitte la présidence d’Alphabet

vendredi, 22 décembre 2017 18:54

Eric Schmidt, le président exécutif du conseil d’administration de la maison-mère Alphabet a décidé de quitter ses fonctions en janvier 2018. Recruté en 2001 par les deux fondateurs de Google, Larry Page et Sergey Brin, il est resté directeur général de l’entreprise jusqu’en 2011. À cette date, il a pris les commandes de la maison-mère Alphabet.

Le multimilliardaire souhaite désormais se consacrer à des projets philanthropiques. Il ne quitte pas non plus tout à fait Google. Il va en effet devenir conseiller technique sur la science et la technologie. Un nouveau président (non exécutif) du conseil d’administration d’Alphabet devrait être nommé à sa place.

Red Hat vise les 3 Md$ de CA annuel

vendredi, 22 décembre 2017 00:35

Après avoir été le premier éditeur open source à générer 1 Md$ de chiffre d’affaires (CA) en 2012, puis 2 Md$ en 2016, l’entreprise pourrait passer la barre des 3 Md$ de CA à la fin de son exercice fiscal en cours. C’est du moins ce qu’elle a affirmé après la publication des résultats de son 3e trimestre. Au cours de cette période, Red Hat a affiché un chiffre d’affaires en hausse de 22 %, à 748 M$. Son bénéfice net GAAP est en progression de 49 %, à 101,3 M$. Le 4e trimestre devrait permettre à la firme de Raleigh d’engranger entre 758 M$ et 763 M$.

Ces bons chiffres ont conduit le groupe à revoir à la hausse ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice, passant d’une fourchette allant de 2,88 Md$ à 2,895 Md$ de CA, à une autre allant de 2,906 Md$ à 2,911 Md$. Ces données n’atteignent pas tout à fait 3 Md$ mais s’en approchent suffisamment pour que la direction du spécialiste de l’open source y croit.

 

AWS ouvre trois datacenters en France

mercredi, 20 décembre 2017 19:48

Amazon Web Services (AWS) ouvre trois datacenters en région parisienne. Ces centres sont destinés à couvrir les besoins des entreprises en solutions IaaS, PaaS et SaaS. En effet, à partir du 28 mai 2018, les données doivent être hébergées au sein de l’Union Européenne.

Avec ces nouveaux datacenters, AWS promet une baisse de la latence. Si les caractéristiques précises ne sont pas connues, les datacenters de la firme possèdent habituellement entre 50 et 80 000 serveurs pour une puissance de 30 à 50 mégawatts. Une quarantaine de services sont disponibles, à l’instar de KMS, EC2, S3 et Lambda, mais pas de bare-metal, ni le support de Kubernetes.

 

 

Microsoft baisse ses prix sur le big data

mercredi, 20 décembre 2017 19:31

Le géant américain annonce des baisses de prix drastiques concernant certains de ses services big data et analytiques à destination des entreprises. Cette décision devrait lui permettre de rattraper son retard sur Amazon Web Services (AWS), leader du marché. Elle fait également suite à une récente baisse de prix du service de machine learning de Google Inc.

Les tarifs de HDInsight subiront des évolutions allant jusqu’à -52 %, en fonction des machines virtuelles utilisées. Une réduction de 80 % du supplément prix pour l’accès à R Server est également prévue. Cet outil exécute des charges de travail en R, un langage de programmation très populaire chez les data scientists.

ABONNEMENT NEWSLETTER

LE MAGAZINE IT FOR BUSINESS

Découvrir

Créer votre compte

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

NOUS SUIVRE