Basé sur son architecture Software Blade, le boîtier Smart-1 50 du constructeur américain, propose aux responsables de la sécurité d’administrer depuis un seul point l’ensemble des stratégies de protection de l’entreprise et de réunir au sein d’un boîtier des solutions qui n’étaient jusqu’alors disponibles que sous la forme logicielle.

Basé sur son architecture Software Blade, le boîtier Smart-1 50 du constructeur américain, propose aux responsables de la sécurité d’administrer depuis un seul point l’ensemble des stratégies de protection de l’entreprise et de réunir au sein d’un boîtier des solutions qui n’étaient jusqu’alors disponibles que sous la forme logicielle. Des postes de travail à l’ensemble du réseau, en tenant compte de la détection et de la prévention d’intrusion, le Smart-1 50 donne la possibilité, entre autres, d’assurer la prise en charge d’une remontée d’environ 30 000 logs par seconde et de réaliser une gestion multidomaine grâce à la fonctionnalité Check Point Provider-1 intégrée au boîtier. Cette dernière scinde le serveur d’administration en un nombre de domaines correspondant, par exemple, au nombre de filiales d’une entreprise. Cela afin de déposer les politiques de sécurité à l’intérieur de silos étanches.

Une salle serveurs allégée

Equipé de quatre ports Gigabit Ethernet, le Smart-1 50 peut aussi recevoir une carte offrant une connectique en fibre optique. Les données de journalisation sont, quant à elles, déposées sur un espace de stockage de 4 To réparti sur quatre disques fonctionnant en mode Raid 10. Cette solution aide ainsi à n’avoir qu’un seul serveur pour orchestrer l’ensemble des composants. Alors qu’auparavant une salle réseau équipée de quatre éléments de sécurité Check Point comme le pare-feu, le gestionnaire de logs, l’IPS et la passerelle RPV, nécessitait quatre boîtiers d’administration dédiés, auxquels s’ajoutait un cinquième pour l’administration de la sécurité des postes de travail. L’architecture Software Blade est une réelle révolution pour les utilisateurs de solutions Check Point.

Supervision.
Produit : Check Point Smart-1 50.

Smart-1 50 de Check Point : boîtier rackable 2 U ? Stockage 4 To (4 x 1 To) ? Raid 10, carte fibre optique en option, 2 alimentations redondantes. Authentification Radius supportée. Système d’exploitation Secure OS.

6 000 euros (carte fibre optique 9 000 euros).

Cisco Security Manager de Cisco et Network and Security Manager de Juniper.