Le cybercommerçant arrive en tête des enseignes les plus attractives pour la deuxième année consécutive révèle le classement annuel publié par un cabinet de conseil en stratégie.

Le géant américain Amazon n’est pas que le site d’e-commerce préféré des Américains et ce depuis sept ans. C’est aussi, pour la deuxième année consécutive, l’enseigne jugée la plus attractive (sur 91) par les consommateurs français révèle le classement annuel du cabinet OC&C publié ce 26 septembre 2013.

Comme l’an dernier, c’est Amazon qui se classe en tête, toutes catégories confondues, suivi par Picard qui conserve sa deuxième place, qu’il doit cette année partager avec Yves Rocher. Ces trois enseignes occupent les premières places sur les critères de prix, de qualité des produits, d’organisation du magasin et du site Internet ou des services.

Yves Rocher effectue la « vraie progression de 2013 ». L’enseigne « réunit trois éléments majeurs : des produits de qualité à des prix accessibles, une véritable approche multicanal des clients et la naturalité », commente Guy-Noël Chatelin, associé de OC&C Strategy Consultants.

La marque de produits de beauté et de soin a poussé très loin l’interaction et la performance sur Internet : e-mailing personnalisés, promotions spécifiquement destinées aux internautes, possibilité de commander en ligne en bénéficiant d’offres reçues par courrier… tout en gardant un contact fort avec les magasins puisque le site permet de connaître les événements en boutique.

Le site de déstockage Vente-privée et le distributeur culturel Cultura occupent ex-aequo la troisième place.

Internet fait désormais partie intégrante de la stratégie des enseignes

Par catégories, Vente-privée arrive également numéro un, suivi de Galeries Lafayette et du Printemps, sur le segment mode. La Fnac passe en tête de l’électronique grand public, devant Apple Store et Darty.

Le facteur prix reste encore le premier critère d’attractivité – 67 % des enseignes du classement ont d’ailleurs progressé significativement sur ce point entre 2011 et 2013 » mais il est de plus en plus concurrencé par la question des services et des fonctionnalités internet, qui montent en puissance dans l’esprit des consommateurs.

« L’e-commerce et l’interaction sur Internet restent une tendance lourde dans la distribution », qui de plus en plus doivent allier des strategies on-line et off-line pour réellement satisfaire leurs clients, notent Guy-Noël Chatelin et Jean-Daniel Pick de chez OC&C.