© Tangui Bertin

Nominations

Anne Lauvergeon présidente du conseil de Sigfox

Par La rédaction, publié le 30 avril 2014

Est-ce plutôt lâcher la proie pour l’ombre ou relever un formidable défi ? Toujours est-il que c’est un coup de tonnerre : Anne Lauvergeon rejoint Sigfox, une start-up toulousaine de 60 salariés.

Œuvrant dans le domaine des objets connectés, l’entreprise fondée en 2009 par Ludovic Le Moan et Christophe Fourtet n’a évidemment rien à voir avec Alcatel et ses 62 000 collaborateurs, pas plus qu’avec Areva, qui en compte 48 000, deux sociétés qui ont été dirigées par Anne Lauvergeon. Plus récemment l’ancienne sherpa de François Mitterrand était pressentie pour prendre la tête d’Orange ou pour entrer au Gouvernement comme ministre de l’Économie. Rien de tout cela finalement, mais un choix qui, s’il surprend les observateurs, s’explique facilement selon Anne Lauvergeon. « Sigfox a su développer une infrastructure innovante en anticipant l’accélération de l’usage des objets connectés », estime-t-elle. « Accompagner Ludovic Le Moan et toutes les équipes de Sigfox dans le développement de leur projet ambitieux de bâtir le réseau de référence de l’internet des objets, constitue pour moi un objectif excitant et passionnant », ajoute « Atomic Anne ».

« Accélérer notre développement à l’international »
Du côté de Sigfox, la satisfaction est logiquement grande d’avoir su attirer une personnalité de renom, dont le carnet d’adresses devrait être précieux. L’entreprise, qui a déjà un réseau de 1300 antennes en France, est en train de s’implanter en Russie, en Espagne, en Belgique et aux Pays-Bas, tout en tentant de mettre un pied aux États-Unis. Anne Lauvergeon « a été élue à l’unanimité par l’Assemblée générale », explique Ludovic Le Moan. « Depuis le premier jour, l’aventure Sigfox est incroyable et palpitante. Je n‘imaginais pas rencontrer sur mon chemin un profil aussi charismatique et pétillant que celui d’Anne Lauvergeon. Dès nos premiers échanges, j’ai perçu qu’elle serait un atout déterminant pour Sigfox et que, passionnée par l’innovation, elle pourrait nous aider à accélérer notre développement industriel et international », confirme Ludovic Le Moan, qui va rester CEO de Sigfox alors qu’Anne Lauvergeon se verra confier un rôle de présidente du conseil.

Dans l'actualité