Fait rare, la Cnil a prononcé un avertissement public à l’encontre de BNP Paribas pour avoir enregistré à tort des clients dans le fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) et ce, malgré la régularisation de leurs créances. L’inscription à ce fichier tenu par la Banque de France compromettant l’octroi à un crédit, la Cnil avait reçu plusieurs plaintes de clients de la banque en 2008 et 2009.

Mis en demeure en février 2010, BNP Paribas avait pris des engagements auprès de la Commission. Pour autant de nouvelles plaintes pour ce même motif lui étaient adressées en 2011 et 2012. Au regard de la persistance de ses défaillances – BNP Paribas évoque « des erreurs humaines ponctuelles » -, une procédure de sanction a été engagée à son encontre, suivie de cet avertissement public.