Gartner prévoit pour la France des budgets informatiques stables en 2011, alors qu’ils chuteront nettement dans d’autres pays européens. La technologie cloud domine l’agenda des DSI.

Les budgets informatiques devraient rester stables en 2011. Selon la dernière édition de son enquête « CIO Agenda », le cabinet d’études Gartner estime qu’ils ne connaîtront pas de progression supérieure à 1 % au niveau mondial. En effet, leurs organisations misent sur leur croissance, tout en étant vigilantes sur les coûts et l’efficacité opérationnelle.

Dans la zone Emea, les priorités sont les mêmes, avec un accent mis sur l’efficacité et la consolidation. Résultat, les budgets devraient diminuer de 0,4 % en moyenne cette année. Le Royaume-Uni est le plus sévèrement touché, avec un recul de 6,9 %, devant l’Allemagne qui concède 2,7 % de ses budgets informatiques. Plus optimistes, les DSI français attendent une augmentation de 0,2 % de leurs budgets. Dans l’ensemble, Gartner ne s’attend pas à ce que les niveaux budgétaires de 2008 soient à nouveau atteints avant 2014.

Globalement, le cloud computing, la virtualisation et l’IT management représentent les trois technologies prioritaires pour les DSI du monde entier. Déjà 3 % des DSI exploitent plus de la moitié de leur informatique sur le cloud ou sous forme de services Saas. D’ici à quatre ans, Gartner s’attend à ce que cette proportion passe à 43 %.