Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
Communiqués de presse
Communiqués de presse

Communiqués de presse (1310)

Ubran Gaming, agence de gamification collective innovante, joue la carte de la réalité virtuelle en présentant son offre Virtual Reality. Cette annonce est un élément fort dans la stratégie d’Urban Gaming qui a toujours positionné le digital comme un différenciateur majeur de son offre, notamment sur tablettes.

 

Concrètement, cette nouvelle offre permet de vivre une expérience de team building unique en plongeant au cœur de la réalité virtuelle. Urban Gaming donne ainsi la possibilité de jouer en nombre et en collectif au cœur de plusieurs univers virtuels : le Bobsleigh, Tirs, Escape... En jeux multi-joueurs, cette activité permet ainsi de mettre en avant l’esprit d’équipe sur différentes disciplines.

 

Cette offre s’adresse à des groupes de dix à quarante personnes, dure en moyenne dix minutes par jeu, se joue en intérieur et ne demande que très peu de logistique pour fonctionner : une simple table et un masque de réalité virtuelle. Après un briefing réalisé pour les participants, des équipes sont définies et les jeux commencent. Les participants vont alors évoluer dans les cinq univers.

 

À la fin des jeux, un débriefing permet, après la phase compétitive, de créer un moment de rassemblement « fun » avec toutes les équipes pour l’annonce de l’équipe gagnante et la remise de prix.  

 

Principaux avantages de l’offre Virtual Reality :

 

- La possibilité de faire jouer de nombreux participants en contenu collectif

- Une découverte ludique du digital en usage team bulding

- Le renfort de la communication inter-groupe

 

Martin Tissier chez Urban Gaming « Nous sommes fiers de présenter cette nouvelle initiative qui va nous permettre d’introduire la réalité virtuelle dans l’univers des séminaires d’entreprise et du team building. Nous mettons en avant notre approche innovante sur le secteur et allons accentuer nos investissements pour innover en continu et faire vivre de véritables expérien

Codepi ouvre 20 postes

mardi, 22 janvier 2019 08:47

Après avoir fortement étoffé ses équipes en 2018, Codepi, opérateur en télécommunication pour les entreprises, lance une campagne de recrutement annuelle . Depuis vingt ans, Codepi se positionne en expert des télécoms et propose aujourd’hui une offre complète et innovante en Voix, Voix/IP, Data et Cloud. Codepi, c’est aussi un service client disponible, réactif et une gestion administrative simplifiée. Son expertise des solutions télécoms et informatiques est donc parfaitement adaptée aux besoins des entreprises de toutes tailles partout en France.

 

 Présentation de quelques profils que recrutera Codepi cette année :

 

-Team leader développeur web laravel PHP 

-Développeurs web laravel PHP 

-Chargés de clientèle 

-Administrateurs télécom 

-Assistant marketing 

-Responsable du secteur vente indirecte – Grand Ouest 

-Responsable du secteur vente indirecte – Paris et sa région

-Responsable du secteur vente indirecte – Région PACA 

-Responsable du secteur vente indirecte – Sud-Ouest 

-Responsable du secteur vente indirecte – Nord-Est 

-Technico-commerciaux télécom

-Assistant juridique

-Assistants administration des ventes 

Plus d'information sur: http://www.codepi.com/codepi/recrutement/

                                                                                 

 

 

Les 5 piliers de l’ERP

lundi, 21 janvier 2019 11:50

Le logiciel ERP permet de couvrir toutes les fonctions clés de l’entreprise. Il vous permet de gérer votre CRM, vos stocks, vos ventes, vos achats, votre comptabilité, etc. L’avantage principal est la centralisation des données et donc l’optimisation des processus et une meilleure maitrise de vos coûts. Grâce à l’outil ERP, vous aurez beaucoup plus de facilités à gérer tous les services de votre entreprise et cela vous permettra d’augmenter votre satisfaction client ainsi que votre rentabilité. 

 

Commercial 

L’un des objectifs principaux de l’ERP est de faciliter le travail commercial de vos collaborateurs et cela va passer par le CRM, la facturation, la comptabilité et le marketing. 

 

CRM / suivi des commandes 

Grâce au module CRM de votre ERP vous gérerez mieux vos contacts et vous optimiserez votre relation client. En effet, la satisfaction client est primordiale pour les entreprises. L’outil leur permettra d’être bien plus efficace et de personnaliser leur service. En effet, avec un CRM vous n’oubliez plus rien, tout est rentré dans le module et vous n’avez plus qu’à suivre les interactions avec les clients, gérer les contrats ou régler les litiges. 

 

Facturation 

Certains modules de l’ERP vous permettront également la création des pièces commerciales telles que les devis, factures ou bons de commande. L’outil ERP assistera vos collaborateurs dans les devis et la facturation clients en facilitant la création de factures personnalisées ou encore en vous rappelant les retards de paiement automatiquement. 

 

Comptabilité 

Grâce à l’ERP, toutes vos informations et tous vos documents administratifs seront centralisés. De plus, avec un module de comptabilité, vos écritures comptables seront automatisées. Les bons de commandes seront directement liés à la comptabilité, les commerciaux n’auront donc pas besoin de transmettre manuellement les informations et cela leur permettra un réel gain de temps et diminuera le risque d’erreur. 

 

Marketing 

Vous aurez aussi parfois la possibilité de choisir un ERP avec un module marketing. Grâce au logiciel de marketing automation, vous pourrez paramétrer bon nombre de vos actions marketing avec une segmentation précise et une réelle personnalisation. Mais vous aurez aussi la possibilité de tracker vos performances pour gérer plus facilement les leads entrants. 

 

Ressources humaines 

Un autre des aspects clés de l’ERP est le module de gestion des ressources humaines. Grâce à lui, vous pourrez automatiser votre gestion de la paie ainsi que tous les aspects administratifs et chronophages des ressources humaines. Vous aurez ainsi plus de temps pour vous consacrer aux recrutements et la gestion des compétences. 

Les ressources humaines sont l’un des piliers d’une entreprise, il est donc important de ne pas les mettre de côté. 

 

Logistique 

Grâce à l’aspect logistique de l’ERP la gestion de vos stocks sera automatisée ou alors guidée au maximum. De plus, l’ERP vous permettra de gérer plus facilement les approvisionnements. Vous aurez une vision en temps réel de vos entrées et sorties de stocks. 

 

Le module de suivi des achats est intéressant car il permet de gérer les fournisseurs ainsi que leurs catalogues produits. Vous aurez la possibilité de créer des fiches fournisseurs et de gérer toutes vos interactions avec eux dans un seul endroit. Vous pourrez facilement comparer les prix, savoir où vous en êtes dans vos règlements et où en sont les livraisons. 

 

Suivi de projet 

Grace à l’ERP et ses fonctionnalités de suivi de projet, vous allez pouvoir gérer plus facilement l’attribution des tâches à vos collaborateurs. La gestion des plannings est une partie importante de l’optimisation de la productivité dans une entreprise. Vous aurez aussi plus de facilité à suivre l’avancée de chaque projet ainsi que sa rentabilité. Sans oublier que le module de suivi de projet de votre outil ERP vous permettra de faire participer toutes les parties prenantes et de tenir tout le monde informé au même rythme. 

 

Direction générale 

L’ERP est également clé pour la direction générale. Etant donné qu’il centralise toutes les informations au même endroit, il permet donc d’avoir une vue très globale de l’entreprise en temps réel, notamment grâce à ses tableaux de bord. De plus, les données sont sécurisées et il y a moins de risque de les perdre. 

 

L’ERP est donc un réel outil d’aide à la décision pour les dirigeants. En effet, grâce aux tableaux de bord vous avez des indicateurs précis qui vous aident à prendre les bonnes décisions pour optimiser votre gestion de l’entreprise. 

 

Globalement, l’ERP est donc un outil très puissant qui vous permet d’automatiser nombre de tâche chronophages et de vous faire gagner en productivité. Tous vos processus sont facilités et toutes vos données sont centralisées. Vous libérez du temps à vos collaborateurs pour se concentrer sur des tâches plus stratégiques et donc génératrices de valeur. 

 

Par Manon Ribes chez CELGE

 

Ricoh a annoncé le lancement de sa première série de multifonctions intelligents pour répondre aux besoins en constante évolution des espaces de travail. Cette nouvelle gamme fait partie de l’approche « Dynamic Workplace Intelligence » de Ricoh et comprend la nouvelle technologie : « Always Current Technology », qui veille à ce que les fonctionnalités évoluent en parallèle avec les exigences des clients. 

 

La plateforme « Always Current Technology » de Ricoh permet aux utilisateurs de travailler plus efficacement grâce à des technologies offrant des technologies évolutives, sécurisées, durables et simples. Les utilisateurs peuvent télécharger et installer directement sur leurs appareils de nouvelles applications, fonctionnalités et mises à jour au fur et à mesure qu’elles deviennent disponibles, offrant ainsi une agilité et une flexibilité totales. Cette plateforme permet aux espaces de travail d’adapter leurs capacités en fonction de leurs besoins qui évoluent, tout en maintenant le logiciel et les caractéristiques de sécurité parfaitement à jour. De plus, elle permet un accès immédiat aux mises à jour au moment où elles arrivent sur le marché, éliminant le besoin d'acheter de nouveaux équipements pour disposer de fonctionnalités supplémentaires ou d’attendre que les contrats arrivent à échéance. De plus le « Ricoh Intelligent Support » garantit que les mises à jour du logiciel puissent être réalisées rapidement à distance et que la disponibilité auprès de l’utilisateur soit maximisée.

 

La nouvelle série IM C de multifonctions A3 couleur est la première d’une série de multifonctions Intelligents que Ricoh va mettre sur le marché garantissant une plateforme nouvelle génération. Ces avancées comprennent des solutions Cloud tels que « Ricoh Smart Integration », un ensemble de technologies innovantes basées sur le Cloud qui offrent une simplicité sous la forme de packs d’abonnement modulables pour aider les clients à développer leur activité.

 

« Always Current Technology » de Ricoh est disponible sur 13 nouveaux multifonctions intelligents A3 couleur qui seront lancés en Europe, parmi lesquels les RICOH IM C2000, IM C2500, IM C3000, IM C3500, IM C4500, IM C5500 et IM C6000. Ces appareils impriment à une vitesse de 20 à 60 pages par minutes (ppm), respectivement. Ils offrent une qualité d’impression, de copie, de numérisation, et de finition, ainsi qu’une application gratuite qui permet de piloter le multifonction depuis son smartphone avec « Smart Device Connector ». De plus chaque appareil est certifié EPEAT.

 

Alison Bigorie, Responsable Offres Marketing Produits et Solutions de Ricoh France, explique : « Un des aspects clé de l’évolution des espaces de travail est de sécuriser l’information et de la mettre à la disposition de ceux qui en ont besoin dès qu’elle est nécessaire. La sécurité de l’information est une priorité pour Ricoh, c’est pourquoi cette gamme de multifonctions intelligents est équipée d’un cryptage interne ».

 

Les nouveaux multifonctions intègreront le nouveau panneau de commande tactile, équipé d’un processeur encore plus puissant, qui offre une utilisation plus rapide des applications. Le nouveau panneau de commande a été élaboré à partir des commentaires émis par nos utilisateurs, et est conçue pour faire évoluer l’expérience clients. La nouvelle interface peut être personnalisée pour s’adapter et répondre au mieux aux espaces et aux flux de travail ainsi qu’aux besoins individuels. Les experts de service Ricoh peuvent accéder à distance au panneau de commande tactile du multifonction pour un dépannage rapide et pour effectuer des mises à jour.

 

Alison Bigorie ajoute : « Le message fort de cette nouvelle gamme est de proposer une offre qui est en accord avec les nouveaux modes de travail de nos clients. Notre nouvelle gamme de Multifonctions Intelligents fonctionne sur leur capacité à s’adapter à ces nouveaux besoins qui émergent. De plus, Ricoh lutte véritablement contre l’obsolescence programmée : aujourd’hui des mises à jour de fonctionnalités sont disponibles tous les six mois. Ce qui veut dire que dans quatre ans, les fonctionnalités des multifonctions auront évolué avec la technologie ! Notre but est de fournir la meilleure qualité dans une démarche éco responsable en accord avec le marché. Nous avons appelé notre nouvelle approche « Dynamic Workplace Intelligence » pour représenter la façon dont nous travaillons avec nos clients et pour répondre à tous leurs besoins en constante évolution. »   

 

Pour en savoir plus sur les nouvelles technologies des multifonctions Intelligents, d’  « Always Current Technology » et de « Dynamic Workplace Intelligence », rendez-vous surwww.ricoh-france.com

Apporter à ses clients les solutions digitales les plus efficaces en complément de l’accompagnement humain de ses experts, telle est désormais la stratégie de SVP. Dernier témoignage en date : SVP met à disposition de ses milliers de clients un outil de signature électronique en choisissant pour cela l’offre TessiSign.

 

Une solution riche de valeur pour accompagner les entreprises clientes de SVP.  En répondant chaque jour à près de 2 000 questions, les équipes SVP accompagnent en effet près de 30 000 décideurs tant dans la résolution de leurs problématiques de gestion quotidienne (RH, contrats, vie des sociétés,…) que dans le pilotage du développement. La signature électronique vient tout naturellement compléter les outils et solutions déjà mis à disposition des clients.

 

Les clients SVP pourront ainsi signer et faire signer en ligne tout type de documents : contrats de travail, procès-verbaux, CGV, entretien annuel des collaborateurs,…  TessiSign leur permet de raccourcir les délais de contractualisation tout en donnant une valeur juridique aux documents signés conformément au règlement Européen eIDAS.

 

« Nous avons choisi la solution TessiSign proposée par Certigna groupe Tessi d’abord pour sa richesse de fonctionnalités en standard, très adaptées à nos interlocuteurs ; ensuite pour sa simplicité de déploiement ; et enfin pour les garanties juridiques qu’elle apporte à nos clients, naturellement très exigeants. Nous souhaitions pouvoir leur offrir un partenaire de signatures électroniques sécurisées certifiées RGS et Eidas et adaptées aux démarches administratives dématérialisées de l’Etat comme Chorus Pro » Olivier Filliau, Directeur Marketing de SVP.

6cure poursuit son hyper croissance

lundi, 21 janvier 2019 09:11

L’éditeur français 6cure voit sa croissance s’envoler une nouvelle fois (+ de 35 % en 2018), saluant ainsi la pertinence de ses solutions qui contribuent à sécuriser efficacement ses clients contre les attaques DDoS qui connaissent une croissance exponentielle ces dernières années.

 

Spécialisé dans la réponse aux incidents de cybersécurité, 6cure développe des outils de protection adaptés aux nouvelles logiques d’attaques DDoS, qui se jouent des dispositifs de défense traditionnels. Des solutions capables de répondre aux problématiques des acteurs de l’internet, des grandes organisations, entreprises ou institutions, leur garantissant la disponibilité de leurs services critiques.

 

En 2018, 6cure a consolidé la récurrence de ses revenus auprès de ses clients historiques, étendu son champ d’intervention chez ces derniers, mais aussi fortement accéléré ses ventes à l’international et notamment en Afrique du Nord où 6cure a remporté plusieurs contrats avec son partenaire local. Cette forte traction des revenus de 6cure s’explique par l’accélération des ventes de ses solutions Anti-DDoS et de protection DNS. Enfin au niveau des secteurs les plus porteurs, 6cure note une forte croissance de ses activités auprès des opérateurs et des professionnels évoluant dans les secteurs pharmaceutiques et financiers.

 

Fabrice CLERC, Président de 6cure « Cette nouvelle croissance nous permet de franchir un cap et de nous imposer comme un acteur incontournable en France et à l’international. Salués par l’obtention de prestigieux labels en 2018, nous allons désormais accélérer le développement de nos activités commerciales en direct et avec nos partenaires pour accompagner nos clients dans la protection des SI sur les aspects DDoS et DNS. »

 

Pour conserver son avantage concurrentiel, 6cure prévoit en complément de ses opérations commerciales de renforcer sa R&D et de lancer prochainement de nouvelles innovations répondant à des cas d’usages métiers spécifiques.

Les éditeurs sélectionnés dans le rapport “Hot Vendor” sont remarquables, visionnaires et innovants.

 

Axellience, éditeur SaaS de la solution Agile Architecture Factory™ pour les équipes architecture et devops, a reçu d’Aragon Research le prix “Hot Vendor” pour sa solution de parcours client, et figure dans le rapport intitulé Hot Vendors in Customer Journey Mapping 2018 report

 

Dans cette catégorie, 3 solutions ont été retenues par Aragon.

Le produit de journey mapping hérite du savoir-faire et de la technologie d’Axellience en modélisation d’architecture en ligne (UML, BPMN, DMN, Archimate...). Le produit propose aux architectes métier un environnement convivial d’analyse des comportements et de la valeur perçue par les clients. 

 

Il offre aussi des mécanismes agiles et simples de collaboration de versioning et de partage en ligne. Les architectes choisissent la panoplie la plus adaptée à leurs besoins pour envisager, mettre en oeuvre et document les transformations. 

 

Chaque année, Aragon Research sélectionne des “Hot Vendors” dans de multiples secteurs du marché technologique. Aragon a tenu sa cérémonie de remise des prix, “Aragon Transform”, dans la Silicon Valley le 6 décembre 2018.

 

“Nous sommes très fiers de recevoir le prix d’Aragon Research “Hot Vendor” catégorie parcours client,” se réjouit Alexis Muller, Président-Directeur Général d’Axellience. “Nous ne serions pas innovants sans nos clients et nos partenaires. Ils nous ont permis d’adopter une démarche fondée sur la résolution des problèmes concrets qui sont les leurs dans la transformation digitale. Nous développons une véritable chaîne de production pour relever les nouveaux défis de ces architectes, et c’est un réel plaisir de voir monter leur enthousiasme autour de nos solutions innovantes.”

 

Aragon Disclaimer

Aragon Research does not endorse vendors, or their products or services that are referenced in its research publications, and does not advise users to select those vendors that are rated the highest. Aragon Research publications consist of the opinions of Aragon Research and Advisory Services organization and should not be construed as statements of fact. Aragon Research provides its research publications and the information contained in them "AS IS," without warranty of any kind. 

SCC France continue d’innover sur le marché du Cloud Computing en annonçant la disponibilité immédiate d’une offre permettant de piloter les flux financiers liés à l’utilisation de ses environnements Cloud.

 

Le pilotage des budgets liés à sa consommation de ressources sur les Cloud publics et privés est un sujet complexe et stratégique pour l’ensemble des entreprises (gestion des contrats, de la facturation, suivi des consommations, etc.). Pour permettre à ses clients d’optimiser leurs budgets, SCC a pris un nouveau virage en proposant une offre de Billing simple, innovante et agnostique par rapport à l’ensemble des environnements du marché. 

 

Cette solution de Finops s’inscrit plus globalement dans le cadre du nouveau dispositif mis en œuvre par SCC France pour se positionner comme un partenaire stratégique des entreprises qui souhaitent mener à bien leurs projets de Cloud Computing dans les meilleures conditions. 

 

Xavier DEWEER , Directeur Adjoint en charge des Centres de Services chez SCC France « En tant que MSP à forte faveur ajoutée, nous densifions en continu notre catalogue d’offres pour permettre à nos clients de s’appuyer intégralement sur nos équipes et infrastructures afin de piloter leurs projets Cloud. La nouvelle offre Finops que nous proposons s’inscrit dans ce contexte et représente un réel avantage concurrentiel. Ainsi, outre le fait de s’appuyer sur nos infrastructures pour lancer leurs projets Cloud, nos clients pourront aussi optimiser les dépenses liées aux ressources utilisées. À noter aussi que notre nouvelle solution intègre de puissants algorithmes qui analysent les consommations réalisées et génèrent automatiquement des recommandations pour optimiser ses budgets sans altérer la qualité de service délivrée. Notre objectif est donc clairement de proposer un catalogue de solutions et de services pour couvrir à 360° les sujets liés au Cloud Computing. »

 

 

Digitim fête son troisième anniversaire sous le signe de la croissance en réalisant un chiffre d’affaires de plus de 4,6 millions d’euros auprès de ses clients historiques et de nouveaux entrants (soit une progression de 40% par rapport à l’année précédente). 

 

Digitim se positionne comme le seul « pure player » français sur le marché des services managés autour des produits de  mobilité. Grâce à sa digital factory, implantée sur Courbevoie à proximité de la défense, et à son équipe de digicoachs, l’ESN a su fortement se démarquer et  industrialiser de bout en bout la gestion des flottes mobiles de ses clients (tablettes et  smartphones.) Les clients de digitim peuvent ainsi bénéficier d’un très haut niveau de service et de personnalisation et d’un support de proximité sur toute la France, notamment au travers de l’offre digismart.

 

En 2018, la croissance a été portée par l’innovation de l’offre de Digitim et son approche de conseil en matière d’accompagnement au changement des solutions MDM utilisées par les entreprises. À ces éléments s’ajoute la participation à l’alliance GEMA et les nombreux investissements réalisés dans la Factory digitale qui ont permis de concevoir et de mener à bien des projets d’envergure. À ce jour, 86 000 produits ont été personnalisés et déployés auprès de 115 clients dont une vingtaine font partie du SBF.

 

Thierry Davigny, président fondateur de Digitim « Je suis fier que l’ensemble des équipes de Digitim se regroupent autour des quatre valeurs de notre entreprise : innovation, simplicité, performance, accessibilité. Ces trois ans d’activité marquent aujourd’hui une étape importante dans le développement de Digitim. Désireux de continuer dans cet élan, Digitim prépare de nombreux projets de mobilité pour cette nouvelle année. 2019 sera aussi une année d’investissement pour l’ESN qui présentera bientôt sa campagne annuelle de recrutement et étudiera une première opération de croissance externe pour soutenir son développement et compléter ses expertises.» 

 

Quand utilisateurs métiers et data stewards font cause commune pour gérer et documenter les données de référence. 

Aujourd'hui encore, à l'heure du numérique tout-puissant, les données et leur gouvernance restent un challenge d'ampleur pour les entreprises. En cause, les difficultés de gestion et les problèmes de qualité qui perdurent au sein des référentiels, plaies de toute transformation digitale. 

 

Les données en question sont à la fois les données transactionnelles, liées au métier de l'organisation (bons de livraisons, factures…) et les master data (données de référence), non directement liées aux opérations, mais critiques pour fluidifier les processus opérationnels parce qu'à la base de toutes transactions. On ne peut établir une facture sans le nom du client, son adresse, une désignation article, etc. 

 

C'est souvent sur cette seconde catégorie de data que le bât blesse le plus. De gros efforts d'investissements dans les systèmes d'information ont bien été consentis par les entreprises pour améliorer la gestion de leurs flux et de leurs process, avec des gains réels au niveau des flux de données quotidiennes. Mais ces améliorations pourraient être bien supérieures si les référentiels sous-jacents ne comportaient pas leur lot d'informations incomplètes, erronées, de doublons, de désignations multiples, etc. Avec les conséquences que cela engendre sur une activité. Notre facture client, envoyée à une mauvaise adresse, sera inévitablement payée avec retard, le temps de corriger l'erreur, impactant ainsi le DSO de l'entreprise. 

 

Les master data, ces objets métier complexes

 

La difficulté majeure tient à la nature même des master data. Si leur gestion peut paraitre simple, en réalité, il s'agit d'administrer des objets métier complexes, sur tout leur cycle de vie : création, maintenance, suppression/archivage. 

 

Derrière de simples données d'identification d'un objet métier (un client, un article, un fournisseur, un compte bancaire ...) - la partie émergée de l'iceberg - se cache en réalité une masse d'enregistrements de référence qui viennent caractériser ces objets ou les compléter. Outre ses données d'identité, un objet métier est aussi représenté par des données de contextualisation (métadonnées), des attributs et des relations qu’il entretient avec d'autres objets. Pour mesurer cette complexité, prenons le cas de master data articles :

 

·     Des informations articles peuvent servir pour créer d’autres objets (par exemple, des nomenclatures) et s’appuyer elles-mêmes sur d’autres informations dont il est nécessaire de disposer : un article de type emballage sera utilisé pour un article produit fini. 

·     Certaines informations, pour un même article, peuvent être différentes selon le mode de commercialisation, le lieu de fabrication ou de distribution. 

·     Les données articles peuvent être utilisées par des métiers différents dans l'entreprise (comptabilité, logistique, commerce ...), ce qui suppose des interdépendances fortes entre des fonctions que l’on pourrait penser éloignées.

·     La création d'informations peut nécessiter de s’appuyer sur d’autres informations qui doivent avoir été créées précédemment. Par exemple, un article sera caractérisé par des modes d’expédition, des conditions de prélèvement, de réapprovisionnement, etc. Si l’une de ces informations n’est pas créée, c’est alors toute la procédure de création de l’article, puis ensuite la commercialisation dudit article qui peuvent être remises en cause. 

·     S'y ajoute le fait que toutes ces informations sont saisies par des personnes différentes, dans des écrans différents.


L'interconnexion des systèmes et des fonctions, permise par les outils intégrés, et la forte cardinalité entre objets métiers génèrent de la complexité et constitue un vrai défi de gestion. A fortiori lorsqu'il s'agit de millions de données, comme c'est le cas dans certains référentiels produit de l'industrie.

 

Un data management proche des métiers

 

Simplifier la gestion de ce casse tète numérique est une chose. Mais le data management demande aussi de répondre aux enjeux parfois contradictoires des acteurs de l’entreprise : d'un côté, les métiers qui souhaitent pouvoir gérer les données de référence pour leurs besoins propres, et de l'autre, les directions qui ont besoin d’informations transverses pour piloter l’entreprise et prendre des décisions. Faut-il privilégier une gouvernance centralisée, pilotée par l'IT ou un service dédié, ou répartir les compétences référentiel dans l’entreprise au sein des lignes métier ?


La seconde approche tend à se répandre pour son caractère pragmatique et sa capacité à mettre les métiers à contribution, de façon étendue. Elle vise à déléguer aux opérationnels la responsabilité de création et de modification des master data, moyennant les garde-fous nécessaires pour garantir une cohérence d'ensemble. Cela passe par la mise en œuvre de solutions offrant des mécanismes de supervision dès le point de saisie, des workflows de validation entre services et une gouvernance qui, elle, reste l'apanage de la DSI. En facilitant la gestion des data au plus près, l'entreprise gagne en réactivité. Elle traite les risques de non-qualité plus rapidement, très en amont, avant qu'elles ne se répandent dans le système d'information. Autre atout de l'approche, les utilisateurs, qui sont les "sachants métiers", sont les mieux à même d'adresser la partie immergée de l'iceberg. Ce sont eux qui, par exemple, peuvent proposer une taxonomieou la création de nouveaux objets de structure nécessaires dans leur ligne métier. Cette proximité avec les métiers ne doit cependant pas conduire l'entreprise à reconstituer des silos logiques, avec les conséquences sur l'activité décrites précédemment. C’est pour éviter cet écueil que les entreprises envisagent des projets autour de solutions MDM (Master Data Management). Avec une réserve majeure : la complexité d'un tel projet, la longueur de son déploiement et son impact parfois limité (pas assez décentralisé) constituent souvent un frein à son lancement.

 

L'alternative consiste à déployer une solution de data management plus légère, qui outille les opérationnels. Ils gagnent en autonomie, ne dépendent plus autant du service informatique et contribuent pro-activement à la qualité et à "l’utilisabilité" des données qu’ils manipulent. En prenant une part active à la mission globale dévolue aux data stewards et autres intendants de la donnée dans l'entreprise, ils permettent à ceux-ci de se concentrer sur des tâches de conception et de pilotage à plus forte valeur ajoutée.   

 

Aller vers une vision plus pragmatique des projets master data permet ainsi de conjuguer les besoins de gouvernance décentralisée et de cohérence centrale des différents acteurs de l’entreprise. Et de réconcilier les enjeux contradictoires des métiers et des directions.

 

Par David Coerchon chez Winshuttle France