Ilog, aujourd’hui filiale IBM, décline son moteur de règles Business Rule Management Systems (BRMS) au marché de la gestion des conditions commerciales. En effet, la loi de modernisation de l’économie, promulguée le 4 août 2008, met fin à la pratique des marges arrières.

Ilog, aujourd’hui filiale IBM, décline son moteur de règles Business Rule Management Systems (BRMS) au marché de la gestion des conditions commerciales. En effet, la loi de modernisation de l’économie, promulguée le 4 août 2008, met fin à la pratique des marges arrières. Cela contraint la grande distribution et les fournisseurs à renégocier âprement leurs contrats. Afin de faciliter ce travail, le serveur BRMS d’Ilog manipule un ensemble de règles, destinées au serveur d’exécution Ilog Rule Execution Server. Deux scénarios métier sont possibles. En premier lieu, l’utilisateur peut utiliser le BRMS pour vérifier, lors de la facturation, que les conditions négociées (qui peuvent représenter plusieurs centaines de règles) sont effectivement appliquées. Seconde possibilité, le logiciel est utilisé en amont lors de la négociation, afin de simuler les clauses en cours de discussion avec le distributeur.

Du langage naturel

Principal avantage, “ le BRMS permet d’exprimer l’ensemble des conditions commerciales dans un langage proche du langage usuel ”, déclare Antoine Le Lorier, chef de projet PME chez IBM Ilog. Pour que les règles saisies au sein de la plate-forme d’Ilog correspondent effectivement au langage du fournisseur, il est nécessaire de définir au préalable un vocabulaire adapté à son secteur d’activité. L’éditeur a choisi de ne pas fournir de vocabulaire généraliste adapté à la modélisation des conditions commerciales. Ce dernier préférant proposer leur mise au point au cas par cas. Cette approche contraindra donc les entreprises à intégrer ce travail, dans le projet de service global. “ Choisir un vocabulaire, c’est l’imposer. Cela va à l’encontre des avantages qu’apporte le BRMS ”, confirme Antoine Le Lorier.

Caractéristiques

Modélisation.
Produit : Ilog gestion des conditions commerciales.

Ilog Gestion des conditions commerciales d’IBM : moteur de règles (BRMS) composé de l’outil d’édition des règles Rule Studio, de l’environnement d’exécution Rule Execution Server (J2EE) et de Rule Team Server pour la gestion de règles. Le stockage du référentiel de règles impose une base Oracle.

A partir de 100 000 euros.

Blaze Advisor de Fico, JBoss Rules (Drools) de Red Hat et OpenRules 5.