© Atos

Eco

Atos faiblit et essuie un refus de Steria

Par La rédaction, publié le 22 avril 2014

Atos vient de publier ses résultats du 1er trimestre 2014, avec une baisse de son chiffre d’affaires de 1,8 % sur un an, à 2,06 Md€.
La division Infogérance, qui concentre 52 % des volumes du groupe, voit son chiffre d’affaires atteindre 1,075 Md€, en recul de 2,4 points par rapport au à la même période en 2013. La branche Conseil & Intégration de Systèmes présente, elle, un bilan similaire, avec un CA de 724 M€, en baisse de 1,9 % sur un an.
Atos a également dévoilé un ratio prises de commande sur chiffre d’affaires de 81 % sur l’ensemble de ses divisions, pour un montant qui a atteint 1,671 Md€ au 1er trimestre 2014. La trésorerie nette du groupe, au 31 mars 2014, est évaluée à 830 M€, en baisse par rapport aux 905 M€ publiés trois mois plus tôt. À noter qu’en début d’année, la SSII a racheté pour 102 M€ de ses actions dans le cadre de son programme de rachat.

Atos tente de ravir Steria à Sopra
Parallèlement à ces résultats, a été révélé le fait qu’Atos avait, dès le 4 avril fait une offre de rachat aux dirigeants de Steria. Cette proposition, qui valorise le groupe basé à Vélizy (Yvelines) à 22 euros par titre, soit 729 M€, a été refusée, mais l’entreprise dirigée par Thierry Breton a décidé de la maintenir jusqu’au 27 juin. Même si les dirigeants de Steria, qui sont en train de finaliser le projet de fusion avec le groupe Sopra, ont depuis réitéré leur refus de toute négociation avec la deuxième SSII française.

La fusion de Sopra et de Steria devrait conduire à un groupe réalisant environ 3,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel, encore un peu loin des 8,6 milliards engrangés par Atos en 2013. Toutefois sa dynamique est meilleure et pourrait lui causer des torts à court terme.
 

Dans l'actualité