Eco

Divalto réalise l’acquisition d’Idylis

Par La rédaction, publié le 07 mai 2010

L’éditeur d’ERP a pris le contrôle d’Idylis, un site qui propose ses applications de comptabilité et paye sur le web depuis 2004. L’Alsacien complète sa gamme vers les très petites entreprises et booste sa stratégie Saas.

Comme beaucoup de ses concurrents, Divalto, éditeur de l’ERP éponyme, a vu sa croissance enrayée en 2009. Présent sur le marché avec trois gammes de logiciels, l’éditeur visait des entreprises de 20 à plus de 1 000 salariés. Il vient de décider d’investir un nouveau marché pour lui, les TPE. Thierry Meynle, président du directoire de l’Divalto, s’est lancé dans une croissance externe en prenant le contrôle d’Idylis, éditeur d’un service sur internet proposant une vingtaine de modules de gestion pour les PME et TPE. Depuis la comptabilité, la paie jusqu’à la gestion documentaire et le CRM.

Un éditeur Saas très discret sur ses résultats

Pour la petite histoire, Philippe Amand a créé Idylis en 2004 mais il s’était fait connaître dès 1987 avec la création de l’éditeur Ciel. Editeur qu’il avait vendu à Sage en 1992… avant de lancer le développement d’un logiciel de gestion finalement concurrent de Ciel, mais sur le web.

Difficile d’évaluer le poids de cet acteur très discret du Saas français. Le montant de cette acquisition n’a pas été communiqué et le dernier bilan public remonte à 2005… Idylis ne comptait alors que huit personnes pour 67 000 euros de chiffre d’affaires.

Divalto s’est fixé un objectif : atteindre les 50 000 utilisateurs de Divalto Idylis d’ici à 2015. Pour y parvenir, l’éditeur compte s’appuyer sur  un modèle 100 % indirect. Il compte donc s’appuyer sur un réseau d’intégrateurs et de revendeurs, sur les cabinets d’expertise-comptable et sur des prescripteurs pour promouvoir son offre Saas auprès des entreprises de quelques personnes.

Philippe Amand confie les clés d’Idylis à Thierry Meynle dans une acquisition qui rappelle celle de son ancien concurrent Comptanoo par Cegid, en 2006. Là aussi, Cegid avait réalisé l’acquisition d’une jeune pousse pour renforcer son offre TPE.

Dans l'actualité