Mal en point, Pixmania va être revendu par son propriétaire anglais Ixons. L’acquéreur, un fonds allemand, va recevoir 60 millions d’euros de trésorerie.

Mal en point, Pixmania va (encore) changer de mains. Son propriétaire anglais, le groupe de distribution Dixons a reçu une proposition d’offre de reprise du fonds allemand, Mutares AG. Selon les termes de la transaction envisagée, le groupe anglais fournirait 69 millions d’euros de trésorerie à l’acquéreur pour soutenir financièrement le plan de reprise.

« Nous croyons fermement que Pixmania est une affaire solide qui peut renouer avec le succès sur le long terme » a commenté sobrement, Aurélien Fauvel, le responsable français du fonds allemand, spécialisé dans la reprise d’entreprise en difficulté.

Après avoir achevé, en août 2012, de prendre le contrôle à 100 % de l’e-commerçant français, fondé par les fréres Rosenblum, Dixons a vite déchanté. La société, qui s’était très vite internationalisée en Europe, avait investi dans des boutiques implantées en villes. L’e-commerçant avait aussi élargi son catalogue au-delà des produits high tech.

Au printemps 2013, Dixons a commencé à fermer toutes les boutiques Pixmania, dont la dizaine qui avaient été ouvertes à France et fermé presque la moitié des 26 filiales étrangères.

Lire aussi :

– E-commerce : l’horizon de Pixmania s’assombrit (publié le 17 mai 2013)