Commençons d’abord par poser la problématique. C’est vrai que la tentation est forte pour une entreprise, quel que soit sa taille, de développer sa propre application. Elle est une opportunité d’attirer et de fidéliser le client, et peut-être de stimuler le business.

Seulement voilà :

  • Apple App Store a 2,2 millions d’apps en magasin (source Statista) ;
  • Google Play a 3,5 millions d’apps en magasin (source Statista) ;
  • 23 % des apps sont utilisées une première fois… puis abandonnées (source Localytics) ;
  • 80 % des consommateurs n’utilisent plus 80 % des apps 3 mois après leur installation (source Localytics).

Certes, on pourra opposer à ces chiffres peu encourageants que le consommateur américain passe 5 heures par jour sur son smartphone ou sa tablette, et que 92 % de ce temps est passé sur des apps, donc 8 % seulement sur un navigateur Web.

Lire la suite sur IT Social