Les DSI étant moins nombreux et davantage courtisés en direct par les fournisseurs, le cabinet Gartner lorgne désormais du côté des petites mains de l’informatique.

Un mois après avoir acquis AMR Research, cabinet de conseil spécialisé dans la logistique, Gartner profite de la crise pour ajouter une nouvelle corde à son arc. En rachetant le Burton Group pour 56 millions de dollars, il se dote d’une quarantaine d’analystes, tous spécialisés dans le best-of-breed, c’est-à-dire des aspects plus opérationnels et techniques de l’informatique.

« Gartner s’est traditionnellement centré sur le conseil stratégique aux DSI, alors que le Burton Group a ciblé une niche en proposant du conseil pratique aux informaticiens, qui sont en première ligne. Cette acquisition élargit notre offre et nous donne davantage d’opportunités », explique Gene Hall, PDG de Garner, dans un communiqué.

Le conseil stratégique aux DSI ne suffit plus

Cette diversification est à la fois pragmatique et nécessaire. Pragmatique parce que les entreprises tissent des partenariats avec de grands cabinets stratégiques comme Gartner ou Forrester pour la vision, ainsi qu’avec des consultants métier ou opérationnels pour la mise en œuvre. Nécessaire également, parce que le conseil aux seuls DSI, très lucratif à la fin des années 1990, rapporte de moins en moins avec les grandes campagnes d’externalisation et l’implacable course à la réduction des coûts.

Le rachat d’AMR, le mois dernier, participait de cette diversification en direction de la logistique. Le Burton Group ciblera désormais la production informatique. Seul bémol, il s’agit d’un acteur avant tout américain, même si la plupart de ses conseils sont universels. Gartner pourrait donc faire une acquisition équivalente en Europe. Les paris sont ouverts.