Google continue d’afficher une croissance à deux chiffres au deuxième trimestre 2013 mais a quand même déçu le marché, qui espérait encore mieux.

Google se porte bien sur le plan des résultats mais déçoit les attentes des analystes. Le géant du Web a présenté un bond de 16% de son bénéfice net, à 3,23 milliards de dollars, et de 20% de son chiffre d’affaires, à 14,11 milliards de dollars, sur son deuxième trimestre fiscal 2013.

Les analystes espéraient toutefois une progression plus forte encore du chiffre d’affaires. Le bénéfice ajusté par action, qui sert de référence sur le marché, a en outre atteint « seulement » 9,56 dollars quand les analystes espéraient en moyenne 10,78 dollars.

Une autre donnée clé, le prix payé par les annonceurs à chaque fois qu’un internaute clique sur leurs publicités, ressort en outre en recul de 6% sur un an, et de 2% sur un trimestre.

La sanction a été immédiate à la Bourse de New York : dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle, l’action Google lâchait 4,85% à 866,55 dollars, jeudi 18 juillet 2013.

Google a enregistré dans ses comptes du deuxième trimestre un gain de 747 millions de dollars suite à la cession des boîtiers décodeurs et des modems de sa filiale Motorola dans les téléphones mobiles. Cette dernière a toutefois encore plombé ses résultats avec une perte d’exploitation de 342 millions de dollars.

Google dit vouloir continuer de faire des investissements importants. A fin juin 2013, il disposait, excusez du peu, de 54,4 milliards de dollars de liquidités. Un véritable trésor de guerre !