La Poste poursuit sa migration vers le numérique. Il est désormais possible de faire une procuration en ligne et de prendre rendez-vous avec le facteur, toujours en ligne, pour récupérer un recommandé.

Qui n’a pas pesté en trouvant le soir dans sa boîte aux lettres un récépissé jaune indiquant que le facteur avait un recommandé ou un paquet mais qu’il n’avait pu le déposer en l’absence du destinataire ? Ce sera bientôt de l’histoire ancienne. La Poste propose ce 30 septembre 2013, deux nouveaux services « entièrement gratuits » pour faciliter la vie de ses clients.

Tout d’abord, le groupe leur donne désormais la possibilité de bénéficier d’un deuxième passage du facteur à leur domicile pour les lettres recommandées et tous les autres courriers remis contre signature. « Il suffit pour cela que le client appelle – avant 19 heures en semaine et avant 12 heures le samedi – le 3631 ou qu’il se connecte sur l’espace client du site laposte.fr. Les entreprises peuvent, elles, appeler le 3634 », explique la Poste dans un communiqué. A partir du 1er décembre, les clients pourront en prime choisir le jour de ce deuxième passage sur Internet. « Les modalités d’accès figureront sur l’avis de passage », précise le groupe.

La Poste, qui traite chaque jour 894 000 plis expédiés en recommandé, s’intéresse aussi aux procurations. La deuxième nouveauté permet d’en établir une directement sur le Net. « Pour créer une procuration en ligne, il suffit de télécharger la copie d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile datant de moins de trois mois. » Attention, toutefois, il faut attendre trois jours après la demande pour que la procuration en ligne soit effective.

Face à la baisse des courriers émis tant par les particuliers que par les entreprises, La Poste poursuit donc sa mutation vers le numérique. En début d’année, le groupe annonçait la fourniture de 90 000 smartphones aux facteurs pour leur permettre de faciliter leur tournée et d’effectuer de nouvelles tâches. Une initiative qui n’avait pas fait que des heureux parmi les syndicats.