IBM vient d’acquérir Cognea, afin d’accélérer la commercialisation des services rendus possibles par Watson, sa plate-forme informatique cognitive. Ce sont les assistants virtuels de Cognea qui intéressent IBM, et leur « large palette de personnalités, du costume-cravate très formel au gosse d’à côté, plus “relax” », explique Mike Rhodin, vice-président senior de Watson Group chez IBM, sur son blog. « Nous pensons qu’en créant des personnalités complexes, en les combinant à la compréhension de celles des utilisateurs, nous parviendrons à un niveau d’interaction qui sera bien supérieur à celui qu’on trouve sur les smartphones d’aujourd’hui », poursuit-il.

IBM entend en particulier mettre à profit cette technologie dans le secteur des assurances et de la santé, pas seulement pour « poser une question ou donner un ordre à l’ordinateur, ce qui est la technologie d’hier, mais pour des conversations plus réalistes, d’un bavardage à un débat », précise Mike Rhodin.