Le Edge Computing continue de faire le buzz, mais se révèle difficile à concrétiser, au point que certains experts commencent à y voir une action marketing. Par contre, avec le Edge IoT et ses bases de données Edge, nous entrons enfin dans le concret.

Le Edge Computing est vendu comme la délocalisation d’infrastructures cloud à proximité des principales sources de consommation du cloud. Pour simplifier, des datacenters ‘régionaux’ pour faire tourner des applications à proximité des utilisateurs et réduire les temps de latence.

L’idée n’est pas mauvaise, mais elle peine à se concrétiser. Il pourrait alors s’agir d’une approche marketing au profit des datacenters ‘régionaux’ des grands acteurs du cloud et de l’hébergement.

Lire la suite sur IT Social