Le progrès a toujours été synonyme de productivité, d’espoir et de richesse. Mais aujourd’hui, avec l’IA, les technologies et l’innovation, la mesure économique du progrès technique marque un recul des valeurs humaines. Ce que les économistes nomment le « paradoxe de la productivité ».

Depuis des siècles, la productivité a été marquée par des ruptures techniques, comme la plomberie ou le moteur électrique, dont les effets sur le capital et la main-d’œuvre ont entrainé une croissance de la richesse et de la productivité. Et avec elle une hausse des salaires et une abondance des emplois.

Depuis 2004, la croissance de la productivité dans les pays riches s’est assombrie. On peut certes évoquer la crise économique. Mais jamais le progrès n’a autant foisonné. Les smartphones, le cloud, les voitures autonomes, l’ordinateur qui bat l’humain, l’innovation et la technologie n’ont jamais parus aussi riches.

Lire la suite sur IT Social