L’industrie de la santé est la plus lente à migrer sur Windows 10. Résultat, l’utilisation d’anciennes versions de l’OS représente un risque majeur pour ce secteur… que les ravages du ransomware Wannacry n’ont pas suffi à rappeler à l’ordre !

Le 14 janvier 2020, dans environ 1 an et demi, Microsoft mettra fin au support de Windows 7. A ce jour, environ 48 % des ordinateurs professionnels actifs exécutent Windows 10. Donc globalement 1 ordinateur sur 2 encore équipé d’une ancienne version de l’OS devra basculer sur Windows 10 s’il ne veut pas s’exposer aux vulnérabilités qui le guettent…

Lire la suite sur IT Social