Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

La calculatrice Windows est désormais open source

Écrit par  Laurent Delattre , jeudi, 07 mars 2019 12:38 , DEVELOPPEMENT.
La calculatrice Windows est désormais open source

Microsoft vient de publier en open source l’une des applications les plus mythiques de Windows : la calculatrice. Une publication à vocation surtout pédagogique, utile à bien des entreprises, et finalement assez symbolique du nouveau visage de l’éditeur.

La célèbre calculatrice Windows, régulièrement mise à jour par Microsoft au fil des évolutions du système, a été placée en open source par Microsoft. Ce n’est pas la première fois que l’éditeur déverse dans l’open source des pièces du gigantesque puzzle que constitue le système d’exploitation Windows. L’an dernier, Microsoft avait ainsi libéré son ancestral « File Manager » (le gestionnaire de fichiers originellement intégré à Windows 3.0) à peine modifié pour être compilable et exécutable sous Windows 10. La calculatrice Windows est un code source autrement plus utile et instructif car elle n’a jamais cessé d’être enrichie depuis sa création et bénéficie des dernières subtilités visuelles et ergonomiques de Windows 10. Elle propose plusieurs modes de fonctionnement (standard, scientifique, programmeur, calcul de dates) et toute une collection d’outils de conversions d’unités.

Pour Microsoft, la publication en open source de son code source relève d’abord de la pédagogie. En effet, l’étude de ce code source donne une bonne vision de comment transformer une app ancienne en un pur produit Windows 10. Elle illustre la mise en œuvre des concepts ergonomiques « Fluent Design » de Microsoft ainsi que l’usage d’Azure Pipelines (pour un développement purement collaboratif dans un esprit DevOps) et constitue une bonne initiation au développement d’interfaces en XAML et d’applications UWP (Universal Windows Platform).

L’étude de ce code source s'avère donc très instructive et peut servir de fondation à des formations pour toutes les entreprises qui souhaitent mettre à niveau leurs équipes de développement sous Windows afin de moderniser leurs applications métiers souvent vieillissantes.

Le code source est disponible à tous et a été publié sur GitHub sous licence MIT. Le choix est plutôt intéressant puisque la licence MIT est sans doute la plus permissive des licences MIT. Elle laisse aux développeurs une totale liberté d’appropriation du code source au point qu’elle autorise même la création de versions payantes s’appuyant sur le code original. La seule contrainte imposée par Microsoft à sa communauté est d’informer l’éditeur des éventuelles failles de sécurité repérées avant de les dévoiler publiquement après un délai d’au moins 90 jours.

L’aspect pédagogique n’est pas la seule motivation de Microsoft. L’éditeur souhaite enrôler toute une communauté autour de sa calculatrice. Le code source, le système de build, les tests unitaires et la roadmap ont été publiées afin d’encourager les développeurs à participer aux discussions, trouver et réparer les bugs, suggérer, prototyper de nouvelles fonctionnalités et finalement contribuer directement à un petit bout de Windows. Car la calculatrice va continuer de faire partie intégrante du système et continuera de subir les différents tests d’utilisation, de compliance, de sécurité et de qualité qui accompagnent chaque élément du système avant qu’il ne soit intégré aux builds « Windows Insiders » et aux versions finales de Windows 10.

Rappelons que plusieurs autres technologies Windows sont aujourd’hui disponibles en open source à commencer par PowerShell et .NET Core ainsi que les couches WinForms, WinUI et WPF. Rappelons également que l’éditeur a récemment versé en open source 60 000 brevets (en rejoignant l’Open Invention Network) pour protéger Linux contre les « patents trolls » (chasseurs de brevets) et autres risques de litiges autour des brevets.

Quant à ceux qui se demandent si, au final, Microsoft pourrait aller jusqu’à proposer une « community edition » de Windows en open source, rappelons que Mark Russinovich (CTO de Microsoft Azure) a, il y a un peu plus de deux ans, publiquement considéré cette hypothèse comme désormais « possible »…

Pour en savoir plus :
Le code source de Windows Calculator sur GitHub

 

Connectez-vous pour commenter

ABONNEMENT NEWSLETTER

LE MAGAZINE IT FOR BUSINESS

Découvrir

Créer votre compte

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

NOUS SUIVRE

AGENDA

20/03/2019 - 24/03/2019
Laval Virtual
26/03/2019 - 28/03/2019
Semaine de l'innovation Transport & Logistique (SITL)
27/03/2019 - 27/03/2019
Gala des DSI
09/04/2019 - 09/04/2019
Journée française des tests logiciels (JFTL)