Gartner identifie dix technologies clés pour l’année à venir. En voici cinq aujourd’hui : le cloud, le bureau à distance, l’entreprise verte, l’analyse décisionnelle et les centres informatiques en kit. Les cinq autres demain.

Le cabinet d’études a identifié dix tendances technologiques pour l’entreprise en 2010. Les cinq premières sont la concrétisation de projets sur lesquels les fournisseurs planchent depuis déjà un certain temps. Les cinq autres sont plus avant-gardistes : sécurité comportementale, applications mobiles universelles, mémoires flash pour serveurs, virtualisation temps réel, utilisation professionnelle des services personnels.Vous les découvrirez demain.

Technologie clé n°1 : l’avènement du cloud computing

Le lancement de Windows Azure par Microsoft, qui devrait avoir lieu début 2010, marque le coup d’envoi d’une grande année pour le cloud computing selon tous les analystes. Pour le prix, d’abord. Certes, Gartner prévient qu’une informatique hébergée ne coûte pas beaucoup moins chère que des serveurs locaux à entretenir. Mais les budgets alloués sont surtout plus rationnels et plus prévisibles. Accessoirement, le cloud apporte des avantages fonctionnels inédits, comme alimenter des applications avec les données d’une autre qui n’a rien à voir.

Technologie clé n°2 : la popularisation du bureau à distance

Le poste de travail qu’il faut maintenir sur site a vécu. Les derniers progrès de la virtualisation, notamment en matière de packaging d’environnements de travail et de manipulation à distance, ainsi que le développement d’applications en HTML 5, pour se passer des couches lourdes comme Flash ou Silverlight, favoriseront plus que jamais l’utilisation du bureau distant. Celui-ci s’exécutera sur n’importe quel type de terminal, du PC léger pas cher au téléphone mobile, sans que l’entreprise n’ait jamais à se demander quel système choisir côté client.

Technologie clé n°3 : le retour de la Green IT

Après avoir rendu le système d’information plus vert, on va à présent s’en servir pour faire des économies d’énergie dans tout le reste de l’entreprise. Notamment, la virtualisation du bureau servira à mettre les collaborateurs en télétravail. La visioconférence évitera les déplacements lointains. Et de nouveaux PGI évalueront les niveaux d’émission carbone lors des transports de marchandise.

Technologie clé n°4 : des outils décisionnels plus analytiques

Désormais,  les outils de CRM et les PGI ne se contenteront plus d’afficher de l’information triée. Ils aideront aussi à simuler, à prédire et à optimiser les décisions à prendre. Et ce parce qu’ils prendront en compte des informations temporelles ainsi que spatiales. Ils s’appuieront enfin sur des modèles analytiques prédéfinis, parce qu’ils sauront utiliser des moteurs de recherche en temps réel. En ce sens, les travaux des start-up Collecta, OneRiot ou encore Topsy devraient faire parler d’eux cette année.

Technologie clé n°5 : des centres de données assemblés comme des Lego

Il est plus rationnel d’assembler des petites salles informatiques que d’en construire des grandes qui attendront des années avant d’être remplies. Du coup, les centres de données ne seront plus monolithiques mais éparpillés sur plusieurs sites. Chacun, avec des infrastructures le plus standard possible, s’interconnectera aux autres via Internet. Clé de voûte de cette réussite, les bases de données SQL indivisibles devraient céder la première place aux bases non structurées, facilement morcelables. Les technologies pour y parvenir s’appellent CouchDb ou encore MapReduce.