Selon l’observatoire du ROPO (Research Offline, Purchase Online), les achats en magasin, même s’ils restent largement majoritaires, sont en forte baisse, au profit de la vente en ligne qui fait une percée.  Les principales raisons évoquées pour expliquer ce phénomène sont la crise économique qui pousse les consommateurs à la recherche de meilleurs prix, la mauvaise météo au printemps et le showrooming qui monte fortement en puissance cette année.

On remarque ainsi que le premier e-marchand non alimentaire en France en termes de trafic est devenu Amazon, place détenue précédemment par Décathlon. L’observatoire indique également que le nombre d’enseignes pour lesquelles la visite digitale dépasse maintenant la visite en magasin a augmenté de 28% en six mois.