La 11e édition du salon des microentreprises, qui se tient en ce moment au Palais des congrès de Paris, est l’occasion pour les porteurs de projets de trouver informations et accompagnement.

Dopées par les nouvelles dispositions en matière de création d’entreprise et notamment le statut d’auto-entrepreneur, les TPE (très petites entreprises) ont leur salon qui se tient du 6 au 8 octobre au Palais des congrès, Porte Maillot, à Paris.

Le succès du statut d’auto-entrepreneur est confirmé par les résultats de la troisième étude annuelle de la Chambre de commerce et d’industrie – Entreprendre en France (CCI-EEF). En 2009, ce sont près de 20 :% des porteurs de projet qui envisagent ce statut. Pour ceux là, 61 % l’envisagent en complément de leur activité salariée, soit presque le double des porteurs de projet classiques. Ils n’envisagent pas sur une longue durée de cumuler deux revenus, mais plutôt de tester leur idée (68 %) avant d’en faire leur activité principale.

Ce nouveau régime est, pour 96 % des futurs auto-entrepreneurs, un premier pas vers la création d’entreprise. Ces auto-entrepreneurs se lancent plutôt dans les services aux particuliers (21 % contre 12 % pour la moyenne des entrepreneurs) et aux entreprises (14 % contre 10 % pour la moyenne des entrepreneurs).

Trois jours pour entreprendre

Dans le village e-business du salon exposent des prestataires informatiques tels que l’éditeur de la plate-fome de blog Typepad et le réseau social professionnel Viadeo. Dans le village numérique des entrepreneurs, on trouve Dell, Bouygues Telecom Entreprises et Microsoft, dont le président, Steve Ballmer, a participé mardi à une conférence intitulée « Comment faire décoller votre entreprise grâce aux technologiques numériques ». Il était entouré de Pierre Kosciusco-Morizet (Price Minister), Oriane Garcia (Lentillesmoinscher.com) ou encore Laurence Parisot (Medef).

Outre les 250 exposants présents, 200 conférences et 9 speed business meetings sont l’occasion d’échanger et de trouver des conseils pour entreprendre. Le salon des microentreprises a également été l’occasion de mettre sur le devant de la scène des projets de tous secteurs d’activité. Dans l’informatique, figurent parmi les finalistes du trophée de l’auto-entrepreneur le projet de Delphine Sacchet, pour sa solution Zaas offrant aux dirigeants de TPE/PME une plate-forme de gestion de données collaboratives complète.