Le secteur de la relation-client s’inquiète de l’adoption en première lecture par le Sénat d’un amendement préconisant l’application de la politique d’« opt-in » au secteur de la relation-client. Soit le consentement préalable et express du consommateur pour être appelé. Cette proposition rompt avec la position française qui autorise les entreprises à mener des actions de communication directe. Pour Urban Call, société de centres d’appels qui vient de créer 300 emplois en France suite à une relocalisation, cette décision pourrait avoir des conséquences dramatiques sur l’emploi si elle était suivie par l’Assemblée nationale.