En 2017, 44 % des entreprises auraient subi une violation de données, mais 9 % des responsables informatiques se déclarent incapables de le confirmer… ou non !

Vanson Bourne a enquêté pour le compte de SailPoint auprès de 400 responsables informatiques américains, britanniques et français. Il apparaît qu’au cours des 12 derniers mois, 44 % des entreprises interrogées ont subi au moins une violation de données.

Plus précisément, ces entreprises auraient subi en moyenne 29 violations de données, ce qui vient confirmer la fréquence des cyber-attaques que remontent les responsables informatiques. Notons qu’en moyenne il faut 201 jours pour détecter une cyber-attaque !

Lire la suite sur IT Social