Nous y sommes ! Avec quelques jours d’avance, Bruxelles vient de donner son feu vert au rachat de Sun par Oracle pour la coquette somme de 7,4 milliards de dollars. Il aura donc fallu près de cinq mois à la Commission européenne pour statuer sur cette acquisition houleuse. « Je suis satisfaite que la compétition et l’innovation soient préservées sur tous les marchés concernés », a déclaré Neelie Kroes, la commissaire à la Concurrence européenne. Celle-ci n’a pas manqué de souligner qu’il existait d’autres bases de données sur le marché, pouvant faire office d’alternative à MySQL. Et notamment la base de données PostgreSQL.

La Commission a également déclaré que les différents « forks » de MySQL peuvent exercer une pression suffisante sur Oracle pour que le marché soit équitable. Enfin, l’UE a rappelé que de nombreux tiers pourront continuer à développer des moteurs de stockage pour MySQL et a mis en exergue le rôle prépondérant du Java Community Process (JCP) dans la régulation du développement de la plate-forme Java.