Derrière l’unité de façade autour de l’expression « le RGPD est plus une opportunité qu’une menace », se cache en réalité une véritable inquiétude : les sociétés gestionnaires de la donnée personnelle seront-elles pas prêtes à la date d’échéance, ainsi que le marketing, et les données RH trop souvent oubliées.

Le titre du premier chapitre du « 2017 Veritas GDPR Report » est plein d’enseignements, au point qu’il pourrait se suffire à lui-même : « Chapitre 1 : Les peurs de dommages sur la marque, de perte d’emploi, de moyens de subsistance de l’entreprise à mesure que les entreprises tentent de se mettre en conformité avec la GDPR »…

Lire la suite sur IT Social