Janvier est le mois de publication des résultats de plusieurs géants de l’informatique. Après un début d’année difficile, ce trimestre s’avère salvateur pour nombre d’entre eux.

Cette semaine, se sont multipliées les annonces de résultats de la part des ténors de l’informatique. Des résultats éclatants pour certains, dont la star de la semaine Apple, en demi-teinte pour d’autres. Pour beaucoup, le dernier trimestre écoulé marque le retour à la croissance, ou tout du moins une sortie de crise en vue.

Retrouvez ci-dessous les annonces de la semaine : Apple, CA, EMC, IBM, Microsoft, Motorola, Nokia, SAP, SAS Institute et VMware.

Apple – Des résultats qui défient toujours les lois de la gravité

Chiffre d’affaires Q1 2010 : 15,68 milliards de dollars (+ 32 %)

Bénéfice net Q1 2010 : 3,38 milliards de dollars (+ 49 %)

C’est devenu une habitude avec Apple. Quasiment chaque nouveau trimestre fiscal dépasse le chiffre d’affaires record du précédent. Dans le détail, on constate que les ventes d’iPhone ont doublé (8,7 millions d’appareils), et celles des Mac enregistrent une croissance double de celle du marché (+ 33 %). Il n’y a finalement que les ventes d’iPod qui baissent de 8 %, même si celles de l’iPod Touch progressent. En revanche, les boutiques App Store et iTunes Store sont tout juste au-dessus de l’équilibre. Apple ne les considère pas comme un centre de profit, mais comme un pôle d’attraction pour les acheteurs d’iPod et d’iPhone.

CA – Un nouveau PDG prend les rênes

Chiffre d’affaires Q3 2009 : 1,128 milliard de dollars (+ 4 %)

Résultat net (GAAP) Q3 2009 : 257 millions de dollars (+ 21 %)

L’annonce des résultats du troisième trimestre a été l’occasion, pour CA, de dévoiler le nom de son nouveau PDG. C’est donc le président exécutif de CA qui succède à John Swainson, patron emblématique s’il en est, aux commandes de l’éditeur.

Au troisième trimestre fiscal, CA a engrangé 1,128 milliard de dollars, soit une progression de 4 % à change constant. Quant à la fin de son année fiscale, CA se montre prudent en annonçant une prévision de croissance de 2 à 4 %, pour un chiffre d’affaires annuel oscillant entre 4,3 et 4,4 milliards de dollars.

EMC – Le dernier trimestre sauve l’exercice

Chiffre d’affaires 2009 : 14 milliards de dollars (- 6 %)

Résultats net 2009 : 1,1 milliard de dollars (- 12 %)

Les performances financières d’EMC sont calées sur la tendance générale : son dernier trimestre sauve son année. Il affiche en effet une croissance de 2 % sur celui de 2008 et des bénéfices en progression de 58 %. Pour 2010, le constructeur table sur un chiffre d’affaires de 16 milliards de dollars, en hausse de plus de 12 %. EMC résiste donc infiniment mieux à cette crise qu’à celle de 2001. Comme le fait remarquer Localtechwire, ses revenus avaient chuté de 40 % entre 2000 et 2002.

Generix : nette reprise des activités d’édition

Chiffre d’affaires Q3 2009 : 18,65 millions d’euros (+ 6 %)

Résultat net Q4 2009 : non communiqué

Generix Group a vu son volume d’activité accélérer au troisième trimestre de son exercice fiscale 2009/2010, clos le 31 décembre 2009. Les ventes de licences (3,27 millions d’euros) et de services logiciels en mode « on demand » (5,86 millions) ont progressé toutes deux de 27 %, alors que l’activité de maintenance (2,04 millions) augmentait de 11 %. Au total, les activités d’édition se sont élevées à 11,18 millions d’euros (+ 18 %) sur le troisième trimestre 2009/2010 et à 30,01 millions sur les neuf derniers mois (+ 5 %), faisant passer la progression du chiffre d’affaires (51,67 millions) en territoire positif sur la même période (+ 1 %).

IBM – Un dernier trimestre meilleur qu’attendu

CA 2009 : 95,8 milliards de dollars (- 8 %)

Résultat net 2009 : 13,4 milliards de dollars (+ 9 %)

Véritable baromètre du secteur, les résultats d’IBM au quatrième trimestre étaient très attendus. En enregistrant un bénéfice de 4,8 milliards de dollars sur ce trimestre (contre 4,4 milliards un an auparavant), Big Blue a rassuré, alors que le début de l’année avait été difficile pour lui. Sans surprise, le logiciel et, surtout, les services sont les moteurs de la croissance d’IBM. Les services représentent désormais 60 % de son chiffre d’affaires total.

Microsoft : des bénéfices qui explosent grâce à Windows 7

Chiffre d’affaires Q1 2010 : 19,02 milliards de dollars (+ 14 %)

Bénéfice net Q1 2010 : 6,66 milliards de dollars (+ 60 %)

Microsoft commence l’année 2010 en fanfare avec un bénéfice net record de plus de 6 milliards de dollars. Mais rappelons que l’éditeur a profité de 1,71 milliard de dollars de revenus différés, suite aux préventes de Windows 7 l’été dernier. Les ventes de ce trimestre ont donc été artificiellement gonflées. Cela n’enlève rien au bon démarrage de Windows 7. Avec 60 millions de licences vendues, Microsoft le considère déjà comme « le système d’exploitation vendu le plus rapidement de l’histoire ».

Motorola – En attendant l’effet Android

Chiffre d’affaires 2009 : 22,04 milliards de dollars (- 26 %)

Chiffre d’affaires Q4/2009 : 5,72 milliards de dollars (- 19 %)

Résultat net 2009 : – 51 millions de dollars (+ 98 %)

Un résultat en demi-teinte. Les pertes nettes annuelles ont pu être considérablement réduites. Au quatrième trimestre, le constructeur américain renoue même avec les bénéfices après une longue traversée du désert. Toutefois, les ventes de téléphones ont été moins nombreuses que prévues sur cette période (12 millions au lieu de 14,8 millions attendus). Pour 2010, le constructeur mise beaucoup sur les smartphones Android, qu’il commercialise depuis quelques mois. Mais désormais, il a un concurrent de taille : Google et son Nexus One.

Nokia – Le rebond dans la chute

Chiffre d’affaires Q4/2009 : 11,98 milliards d’euros (- 5,3 %)

Résultat opérationnel 2009 : 3,5 milliards d’euros (- 50,2 %)

Enfin une embellie dans le ciel gris finlandais. Nokia a terminé son année fiscale mieux que prévu, grâce – et ce fut la surprise – à ses ventes de smartphones. Sur ce segment, le constructeur se fait tailler des croupières depuis des mois par l’iPhone et les téléphones Android. Et pourtant, en l’espace d’un trimestre, il a réussi à augmenter ses parts de marché de 35 à 40 %. Reste à savoir si Nokia pourra s’imposer dans la bataille des places de marché applicatives, qui représentent le véritable enjeu de demain.

 

SAP – Ralentissement de la chute au quatrième trimestre

Chiffre d’affaires 2009 : 10,68 milliards d’euros (- 9 %)

Chiffre d’affaires Q409 : 3,19 milliards de dollars (- 7 % à taux de change constant)

Résultat net 2009 : 2 milliards de d’euros (- 10 %)

Avec un recul de 28 %, SAP a connu un véritable trou d’air dans la vente de ses licences en 2009 – 2,6 milliards d’euros contre 3,6 milliards en 2008. Toutefois, avec la maintenance, l’activité logicielle ne recule plus que de 5 % à 8,2 milliards d’euros. Au regard du ralentissement de la baisse des ventes de licences au quatrième trimestre 2009 – avec tout de même une contraction de 15 % – et de la reprise des ventes dans certaines zones géographiques, l’éditeur allemand entrevoit une reprise en 2010. Il escompte même une croissance comprise en 4 et 8 % de son activité logicielle (licence et maintenance).

SAS Institute – L’indépendant de la business intelligence tire son épingle du jeu

Chiffre d’affaires 2009 : 2,31 milliards de dollars (+ 2,2 %)

Résultats net 2009 : non communiqué (SAS n’est pas quoté en Bourse)

Le plus gros acteur indépendant du décisionnel tire bien son épingle du jeu. Les ventes de logiciels on progressé de 3,3 % et la société a gagné 1 389 nouveaux clients dans le monde. A noter que l’éditeur privé ne donne aucun élément sur sa rentabilité.
Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, SAS occuperait, selon le dernier classement du magazine Fortune, la première place des entreprises pour lesquelles les salariés aimeraient travailler.

VMware – L’embellie se poursuit

Chiffre d’affaires 2009 : 2 milliards de dollars (+ 8 %)

Résultat net (GAAP) 2009 : 219 millions de dollars (- 30 %)

Les acquisitions successives de SpringSource et de Zimbra ont manifestement porté leurs fruits. VMware annonce en effet un chiffre d’affaires en hausse de 8 % pour 2009, avec un chiffre d’affaires global atteignant la barre des 2 milliards de dollars, et une hausse de 18 % à 608 millions de dollars sur le quatrième trimestre 2009, par rapport à la même période de l’exercice fiscal précédent. La chiffre d’affaires de la zone Etats-Unis augmente de 5 % sur l’année, pour atteindre 1,04 milliard de dollars, tandis que le chiffre d’affaires international progresse de 10 % (984 millions de dollars).