A quelques semaines de l’entrée en vigueur des directives du règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD), une nouvelle étude nous révèle que 99% des employés ont effectué en 2017 une action potentiellement dangereuse pouvant porter atteinte à la sécurité des données de l’entreprise, comme de leurs propres données personnelles.

On finirait par se lasser de ce type d’étude qui vient enfoncer une porte ouverte, l’humain est et reste le maillon faible ! Sauf qu’ici les chiffres font peur… car en plus des 99% d’actions potentiellement dangereuses, 99% également de ces mêmes employés ignorent les bonnes pratiques en matière de cybersécurité !

Lire la suite sur IT Social