Meilleurs que prévu, les résultats semestriels des grandes sociétés de services confirment un retour à la croissance. Un regain d’activité qui devrait s’amplifier en fin d’année.

Pêchant traditionnellement par excès d’optimisme, Syntec informatique tablait, en avril dernier, sur le retour de la croissance du marché français du logiciel et des services de 1 % pour l’année 2010, après un recul de 4 % en 2009.

Les résultats semestriels des SSII, tombés cet été, pourraient cette fois lui donner raison. Dans la droite ligne avec un bon deuxième trimestre – le PIB a progressé de 0,6 % – les carnets de commande se remplissent plus vite que prévu.

La crise grecque et la réduction des budgets des secteurs publics en Europe ne semblent pas pénaliser la prise de commande. Signe révélateur, les SSII ont anticipé ce regain d’activité en affichant des prévisionnels de recrutement soutenus.

Marge opérationnelle : Atos Origin a rejoint ses concurrents

Capgemini, numéro un européen des services, a ainsi confirmé un retour à la croissance organique au second semestre (de 3 à 5 %), après un chiffre d’affaires sur les six premiers mois de l’année moins catastrophique qu’attendu (recul de 6,1 % contre une prévision à – 7 %).

Tiré par son activité d’infogérance et BPO, Steria a déjà renoué avec une croissance de 1,4 %, à périmètre et taux de change constants. Le groupe anglo-néerlandais Logica a vu, lui, son activité globale se contracter de 1 %, mais enregistre en France un troisième trimestre de croissance consécutif avec un chiffre d’affaires pro forma en hausse de 6 %.

Atos Origin ne voit, lui, le bout du tunnel que début 2011. Pour l’année en cours, la SSII de Thierry Breton terminera en légère décroissance organique, après un premier semestre en recul de 4,6 %. Toute entière engagée dans une course à la profitabilité, elle voit sa marge opérationnelle atteindre 6 % contre 4,6 % à la même période de l’an dernier grâce à son programme de transformation TOP (Total Operational Performance).

Les plus petites SSII profitent aussi de cette dynamique et même parfois davantage. La croissance organique des chiffres d’affaires au deuxième trimestre d’Aubay (+ 7,4 %), de SII (+ 10,8 %), de Business & Decision (+ 10,4 %), de SQLi (+ 17 %) ou d’Osiatis (+ 3,8 %) laisse augurer d’une bonne rentrée.

Les emplettes de l’été

Capgemini a racheté Skvader Systems AB, un fournisseur suédois de services informatiques et de BPO. Une acquisition qui vient soutenir son offre dans le déploiement de compteurs électriques intelligents (Smart Energy Services)

Osiatis a repris l’activité de gestion des infrastructures en Ile-de France du groupe Astek (8 millions d’euros en 2009, une centaine de collaborateurs).

Lefebvre Software est entré en négociations exclusives avec Ares pour lui reprendre les activités d’intégration des progiciels Arcole RH et Finance (environ 4 millions d’euros, un peu moins de 40 salariés).

Aubay a acquis Adex, spécialiste des environnements Java/J2EE et .Net, intervenant auprès de grands comptes du tertiaire financier, des caisses de retraite et du e-commerce (16,2 M€ en 2009, 220 collaborateurs, sous-traitants inclus).