Eco

Symantec et McAfee condamnés à payer chacun 375 000 dollars

Par La rédaction, publié le 17 juin 2009

Poursuivis pour procédures commerciales abusives par le bureau du procureur général de New York, qui leur reprochait le renouvellement automatique de leurs licences, les deux éditeurs de sécurité ont accepté de verser chacun la somme de 375 000 dollars pour clore à l’amiable la procédure.

On connaît le principe de l’abonnement renouvelé automatiquement lorsqu’un contrat arrive à échéance. Une pratique bien commode pour n’importe quel fournisseur de service et qui ne manque pas de surprendre l’abonné lorsque son engagement se termine. Surtout si ce renouvellement automatique a été à peine mentionné au moment de la vente !

McAfee et Symantec ont visiblement un peu trop tiré sur la corde, puisqu’ils étaient poursuivis outre-Atlantique depuis quelques mois par le bureau du procureur général de New York, dans le cadre d’une enquête dénonçant des conditions opaques de renouvellement automatique. Il semble que les clients des deux éditeurs n’étaient pas avertis lors du renouvellement de leur licence et qu’ils le découvraient à ce moment-là par un prélèvement sur leur compte, sans qu’aucun consentement de leur part ait été demandé.

Soixante jours pour se faire rembourser

McAfee et Symantec ont donc conclu un accord à l’amiable avec le procureur de New York pour mettre fin à la procédure. Cet accord prévoit le versement d’une somme rondelette de 375 000 dollars.

Les deux éditeurs se sont également engagés à être plus transparents concernant le renouvellement de leurs contrats de licence. Leurs clients seront désormais prévenus par e-mail de la reconduction automatique. Ils auront en outre la possibilité de se faire rembourser dans les 60 jours suivant la date du renouvellement.

Dans l'actualité