Le groupe Deutsche Telekom, auquel appartient la SSII T-Systems, annonce la suppression de 2 000 à 2 500 postes sur les sites hors Allemagne. Aucune répercussion sur la division française n’est attendue à ce jour.

En 2008 et 2010, T-Systems France avait déjà procédé à deux plans sociaux puis, en 2013, elle avait cédé sa branche intégration de systèmes à la holding DACP.

En Allemagne, ce sont pas moins de 4 900 postes qui sont sur le point d’être supprimés, selon le magazine Focus. Ce chiffre est toutefois actuellement en discussion avec les syndicats. 

Le chiffre d’affaires global de T-Systems, pour 2013, s’élève à 7,7 Md€, soit 1,8 % de moins que l’année précédente.

T-Systems recentre aujourd’hui ses activités autour de l’infrastructure cloud et compte parmi ses clients des PME et des grands comptes comme EADS.

Un « plan d’engagement » pour 2016 prévoit de multiplier par deux le nombre de commandes, en particulier dans l’aéronautique.