Le spécialiste français de l’intégration de données open source réalise son quatrième et sûrement dernier tour de table – l’éditeur comptant être rentable à partir du second semestre 2010. Il récupère huit millions de dollars auprès de trois fonds d’investissement : AGF Private Equity, Galileo Partners et Balderton Capital. Les deux premiers sont historiques, ils étaient déjà présents en 2006, à la création de Talend. Le dernier, dont Bernard Liautaud est partenaire, avait déjà versé douze millions d’euros début 2009. Prochaine priorité de l’éditeur : le développement en Europe du Sud et en Asie.
En tout, Talend aura levé 28 millions d’euros. Le jeune éditeur est passé de deux salariés en 2006 à 220 aujourd’hui (et probablement 350 en fin d’année).