Eco

Tandberg Data joue l’évolutivité pour ses bibliothèques de bandes virtuelles

Par La rédaction, publié le 22 juin 2009

La multiplication des serveurs physiques et virtuels met sous pression les dispositifs de sauvegarde. C’est dans cette perspective que Tandberg Data a conçu sa nouvelle gamme de bibliothèques de bande virtuelle DPS 1000.

La multiplication des serveurs physiques et virtuels met sous pression les dispositifs de sauvegarde. C’est dans cette perspective que Tandberg Data a conçu sa nouvelle gamme de bibliothèques de bande virtuelle DPS 1000. Celle-ci joue la carte de la modularité : il est possible d’associer au boîtier principal jusqu’à cinq boîtiers d’extension, le premier recevant les connecteurs nécessaires pour intégrer les suivants. Chaque étage supplémentaire ajoute une capacité de 4,5 To à 9 To (6 ou 12 disques Sata), soit une capacité d’extension totale de 45 To. Le boîtier principal est, lui, décliné en deux modèles. Le DPS 1100 VTL est au format 1 U avec une capacité de 3 To. Le DPS 1200 est une version dédoublée du premier au format 2 U, avec une capacité de 6 To et une alimentation redondante.

100 hôtes gérés

Quel que soit le boîtier retenu, le nombre de systèmes hôtes gérés (machine physique ou virtuelle) est de 100. Mais avec 32 accès concurrents pour le DPS 1100 contre 64 pour le DPS 1200. Chaque hôte dispose de sa bibliothèque virtuelle dédiée. Et dans cette logique de cloisonnement, la restauration des données ne peut être faite qu’à partir de lui. Les performances annoncées sont de 220 Mbit/s (sur 2 ports GBE). Une fonction de compression aide à optimiser l’espace disque avec un taux de compression jusqu’à 10:1. Il est à noter que les boîtiers peuvent s’intégrer, sans agent, aux bibliothèques physiques du constructeur afin d’évoluer en système D2D2T.

Caractéristiques

Sauvegarde sur disque.
Produit : DPS 1100 et 1200 VTL.

DPS 1100 et 1200 VTL de Tandberg Data : boîtiers de sauvegarde sur disque et d’émulation de bibliothèque. Respectivement 3 et 6 To en Raid 5.2 ports Gbit Ethernet pour iSCSI, 1 pour l’administration, 1 port SCSI pour connecter une bibliothèque de bandes, gère jusqu’à 100 hôtes (Windows XP, 2003, 2008 et RHEL Linux).

A partir de 8 000 euros pour le boîtier principal, 7 500 euros pour le premier boîtier d’extension et 2 500 euros pour les suivants.

Gammes Storageworks D2D Backup de HP et CentricStor VT de Fujitsu.

Dans l'actualité