Tata Consultancy Services (TCS) vient d’annoncer des résultats annuels en hausse de 16,2 %, à 13,4 Md$.

La filiale du groupe indien Tata, bien connu notamment pour ses automobiles, poursuit ainsi sa croissance, avec un bénéfice net annuel de 3,1 Md$, en hausse de 22,9 %.

Ces chiffres « confortent notre position concurrentielle sur le marché », estime Natarajan Chandrasekaran, PDG de TCS. « Nous avons continué sur notre élan, prouvé notre faculté à grandir, approfondi nos relations avec les clients et élargi notre présence sur de nouveaux marchés comme l’Europe au cours des 12 derniers mois. », ajoute-t-il, avant de parler avenir : « Nos investissements stratégiques, y compris ceux en technologies numériques, nous placent en bonne position pour continuer d’être compétitifs, anticiper et maîtriser les nouvelles tendances du marché avec succès. »

Une présence en France

Parmi les investissements évoqués par le PDG de TCS, figure notamment le rachat de la SSII française Alti, finalisé au printemps dernier pour 75 M€. Parallèlement, TCS avait mis en place, à Lille, un centre de services pour la gestion et le pilotage de programmes et de projets de certains de ses clients, principalement dans le domaine de la distribution.

L’objectif avoué du groupe indien est de s’arroger une plus grosse part du marché du serivce informatique en France, lui qui revendique déjà plus d’une cinquantaine de clients dans l’Hexagone, dont plusieurs sociétés du CAC 40.

TCS, qui compte plus de 300 000 collaborateurs, a aussi annoncé son intention de continuer d’embaucher et d’investir en 2014-2015, sans que cela ne vienne enrayer une croissance dont le groupe estime qu’elle restera continue.