Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Savoir séduire les talents

Écrit par  Laurent Delattre , mardi, 12 février 2019 07:46 , EMPLOI.
Crédit Photo : Benjamin Haas - Adobe Stock Crédit Photo : Benjamin Haas - Adobe Stock

Cybersécurité, IA, data science, développement, la France est en manque de compétences. Alors, comment attirer et fidéliser les talents du numérique ?  HumanCraft a identifié six « astuces » selon une recette élaborée pour les ESN mais qui vaut pour toutes les entreprises.

Face à la guerre des talents qui règne dans le domaine de l’IT, les entreprises redoublent d’ingéniosité pour attirer ces profils tant recherchés dans le domaine du développement, de l’analytique, de la gestion du cloud, de l’intelligence artificielle…sans oublier les architectes en tout genre. Pour séduire la jeune génération, certaines misent sur les environnements épurés de toute pression avec un employeur qui dépense des millions pour le bien-être de son salarié : plantes, salons interdits au travail, piscine, nourriture saine et gratuite, masseuses… Un salarié heureux travaille mieux et son bonheur n’a que des effets bénéfiques sur l’organisation de l’entreprise. Sauf que les talents ne sont pas dupes : de plus en plus d’experts en ressources humaines estiment en effet que ces méthodes relèvent du gadget. C’est apparemment aussi le point de vue de Humancraft qui place le curseur plutôt sur la proposition de valeur.

Un recrutement très sélectif par des pairs experts

Pour cette start-up spécialiste de l'intermédiation entre entreprises & ESN, la recette pour attirer les meilleurs talents en ESN tient en trois points. Tout d’abord, elle préconise un recrutement très sélectif (critères stricts, diplômés d’écoles cotées, etc.) qui donne le sentiment au consultant retenu de faire partie d’une élite et influe sur sa motivation. Dans le prolongement de sa première astuce, Humancraft estime également que le jeune talent sera plus attiré par un milieu d’experts : il est non seulement rassuré sur l’adéquation des missions qui lui seront proposées à son profil « d’élite » mais également sur la relation qu’il va pouvoir établir avec leurs collègues. C’est pourquoi, la start-up estime que les ESN hyperspécialisées sont favorisées, ces sociétés concentrant généralement plus de passionnés et d’experts que la moyenne. Enfin, Humancraft estime également que le processus de recrutement doit inclure des échanges avec les pairs en interne, ces experts ayant plus de poids aux yeux des candidats que les membres de la RH.

Une fidélisation par la formation, l’implication et le partage de valeurs

Côté fidélisation, la start-up préconise des formations et autres projets permettant à ces profils d’évoluer tout en développant des programmes en interne qui favorisent les échanges, le partage d’une culture commune et donc le sentiment d’appartenance. Au passage, Humancraft rappelle aussi que les valeurs portées par l’ESN doivent être impérativement respectées, faute de quoi le candidat s’estime trahi.

À bien y regarder, toutes ces « astuces » pour attirer et fidéliser n’ont rien de bien révolutionnaire. Mais à une époque où les entreprises s’arrachent les talents à coups de boissons gratuites et de cours de yoga, elles ont le mérite de remettre l’accent sur l’humain, la reconnaissance de ses compétences et le respect des promesses qui lui ont été faites.

Connectez-vous pour commenter