Déjà 7 ans que les équipes IT d’Urgo utilisent la solution de MDM* PushManager pour administrer à distance et sécuriser les 1600 terminaux mobiles utilisés par les collaborateurs du siège et des filiales implantées sur 30 sites à travers le monde (Asie, Amérique Latine, Europe…). 

 

Nicolas ROUSSEAUX, Responsable Réseaux et Télécom – Urgo Medical And Healthcare, retrace l’historique de la relation avec l’éditeur français ITS Ibelem qui relève plus d’un partenariat que d’une simple relation client/ fournisseur.

 

Urgo fait figure de précurseur. Tout a commencé en 2011 par la volonté de dématérialiser les supports des délégués commerciaux et de moderniser l’image de la marque en déployant massivement des iPads. Pour gérer et sécuriser les 500 tablettes achetées dans le cadre du projet, les équipes IT d’Urgo se sont tournées, après benchmark, vers la solution de MDM* PushManager. Cette solution répondait, en effet, à leurs critères de choix en termes de déploiement à distance et de sécurisation. Urgo héberge d’ailleurs la solution sur son site.

 

Au fil des ans, la relation entre les deux acteurs a évolué en fonction des usages et équipements d’Urgo et des nouvelles fonctionnalités de PushManager. Dans un souci de rationaliser les dépenses, au moment du renouvellement du parc des smartphones BlackBerry, Urgo a opté pour des terminaux Android (Samsung) plus ouverts et dont les possibilités d’administration au travers de PushManager sont plus étendues.

Parmi les principaux bénéfices relatifs à l’utilisation de PushManager pendant toutes ces années, Nicolas Rousseaux cite :

 

La politique de sécurité étendue avec, par exemple, la possibilité d’interdire les sauvegardes (Google), de réinitialiser un terminal jailbreaké ou rooté, de s’interconnecter avec les certificats internes, de configurer un nombre de tentatives maximales au déverrouillage du terminal…,

 

La finesse des politiques (environ 40 politiques créées) et des possibilités de délégation des droits administrateurs est parfaitement adaptée à la structure composée, en grande partie, de nomades et dont certaines filiales bénéficient d’équipes support sur place d’autres non,

 

La simplicité de déploiement des terminaux et des applications publiques et internes avec, notamment, la possibilité de fonctionner par whitelist ou blacklist et/ou liste d’applications obligatoires. Ce point est d’autant plus important qu’Urgo a développé de nombreuses applications métier (gestion d’événements, reporting pour la force de vente…) ou met à disposition de ses collaborateurs les applications de ses partenaires comme, par exemple, celle de son agence de voyage. De plus, les équipes d’Urgo ont également accès, à des fins promotionnelles, aux applications Urgo à destination du grand public, telles que i-pollen qui permet une surveillance des niveaux de pollen et de pollution.

 

Au-delà de la richesse fonctionnelle de PushManager, Nicolas Rousseaux exprime sa satisfaction à collaborer avec un éditeur de proximité et français : « On n’est pas noyés dans la masse et je suis impressionné par la réactivité des équipes support. Cette proximité nous permet également d’exprimer des besoins qui sont ensuite intégrés à la roadmap ». 

 

Gageons que sa satisfaction devrait perdurer avec la sortie de la prochaine version du produit incluant, par exemple, la possibilité d’activer les terminaux en mode Device Owner* ou le lancement d’une nouvelle console PushManager au design plus moderne et à l’ergonomie optimisée pour faciliter la gestion de flottes.

 

* : Mobile Device Management

 

** : le mode Device Owner simplifie grandement les déploiements sur les terminaux Android en permettant, par exemple, l’enrôlement complet des terminaux directement à partir de la console sans intervention de l’utilisateur