Pendant que Dell peine en ciblant le haut de gamme, comme Apple, Acer déroule sa stratégie en jouant la carte du volume et les prix riquiqui.

Pour l’instant, ce n’est que sur un trimestre et selon des études préliminaires. Mais Acer semble bel et bien avoir gagné son pari : dépasser Dell en termes de livraisons mondiales de PC. Au troisième trimestre 2009, HP reste leader avec 19,9 % de part de marché selon les prévisions préliminaires de Garner et 20,2 %, selon IDC. Acer s’inscrit désormais à la deuxième place avec 14 ou 15,5% du marché suivant l’institut, tandis que Dell complète le podium avec 12,7 ou 12,8 % de parts de marché, selon Gartner ou IDC.

Cette remontée à la deuxième place était prévisible. Depuis presque trois ans, Acer affiche une croissance deux ou trois fois supérieure à celle du marché. En rachetant Gateway en 2007, il a encore consolidé sa part de marché et pris pied aux Etats-Unis, premier marché mondial. Sans oublier les très bons résultats du Taïwanais en Asie, une des rares régions du monde où les ventes en magasin n’ont pas trop souffert de la crise. « Avec de tels chiffres, nous serons en mesure de dépasser Dell entre ce trimestre et le prochain », annonçait aux analystes, hier, Gianfranco Lanci, le PDG d’Acer. La prophétie se sera réalisée plus vite que prévu.

Une stratégie suffisante pour distancer Dell et rattraper HP ?

On notera le chassé-croisé auquel se livrent actuellement Dell et Acer. Le champion de la vente directe multiplie les accords pour diffuser ses produits en magasin et ferme ses usines pour faire appel à des sous-traitants. Une stratégie de réduction des coûts et de bichonnage du réseau de distribution qui a fait le succès d’Acer. Par ailleurs, Dell, qui jusqu’ici jouait la carte du prix, table désormais sur celle de l’innovation façon Apple. Il vient par exemple d’annoncer le premier portable à chargement sans fil à induction (Latitude Z). Dans quelques semaines, il annoncera l’Adamo XPS, une machine de moins d’un centimètre d’épaisseur, deux fois plus fin que le MacBook Air ! Dell a beau améliorer son image, l’hémorragie des ventes continue.

Acer, de son côté, emprunte le chemin inverse. Lui qui avait racheté les portables haut de gamme de Texas Instruments (les fameux Travalmate), s’est aujourd’hui spécialisé dans les machines ultra bon marché, avec le succès que l’on sait en termes de volumes. Cette stratégie a été payante en période de crise, avec l’explosion des ventes de Netbook. Sera-t-elle suffisante pour distancer définitivement Dell et rattraper HP ?