Les entreprises attendent beaucoup de la transformation numérique, mais se trouvent face à des défis qu’elles jugent complexes, si l’on en croit une étude récemment publiée par The Economist Intelligence Unit pour Accenture et Pegasystems.

Le cabinet d’analyse du groupe The Economist explique que deux tiers des entreprises ont déjà numérisé la moitié de leurs opérations. Elles espèrent atteindre le taux de 80 % d’ici 5 ans. Seules 18 % des entreprises ont aujourd’hui intégré la totalité des processus clients dans leur back-office et 10 % ont tout numérisé.

Vers une fracture numérique ?

L’étude estime qu’il y a aujourd’hui deux grands groupes d’entreprises au regard de la transformation numérique. D’un côté celles qui sont en avance sur le sujet, de l’autre celles qui sont très en retard, brandissant le spectre d’une fracture numérique. Les premières anticiperaient les possibilités offertes par le digital, les autres le subiraient, y allant presque à contrecœur pour des questions de réduction des coûts et de conformité réglementaire.

Le rapport ajoute que, le plus souvent, les bonnes pratiques numériques ont été mises en place dans les entreprises ayant créé une unité spécifique à ce thème, avec un responsable dédié. Le but de toute initiative de transformation numérique, conclut l’étude, devrait être la capacité de l’ensemble de l’entreprise à profiter des innovations technologiques pour remettre en question ses process.