Intel investit l’Internet des objets. Profitant du CES de Las Vegas, le géant américain a annoncé un processeur spécialement dédié à cette industrie (montres, bracelets, vêtements…), baptisé Curie.

Le marché que vise Intel devrait peser 123 millions de « wearables », c’est-à-dire des objets connectés que l’on porte sur soi, d’ici à 2018, contre 20 millions en 2014. Ces prévisions de l’Idate sont peut-être optimistes, mais Intel ne voudrait pas répéter l’erreur du smartphone, domaine dans lequel le groupe n’a jamais réussi à s’imposer. Ce d’autant que Qualcomm et ARM ne se laisseront pas faire.

Au cœur de la nouvelle stratégie

Curie se présente sous la forme d’un system on chip (SoC) Quark. Cette nouvelle puce avait été présentée en octobre 2013 par le nouveau PDG, Brian Krzanich, qui en avait fait l’un des axes forts de sa stratégie.

Tout juste sortie des laboratoires d’Intel, cette puce bourrée de capteurs a donc montré, lors de la présentation au CES, qu’elle était opérationnelle en suivant le rythme cardiaque du PDG, dont les résultats étaient affichés sur mobile.

Le lancement de Curie devrait avoir lieu lors du second semestre 2015.