Bpifrance a lancé un think tank consacré à la recherche sur les PME et les ETI. Sobrement baptisé « Le Lab », il vise à développer et valoriser les informations acquises sur ces entreprises essentielles au modèle économique français, mais dont les mécanismes sont encore largement méconnus.
Cette initiative d’Open Data est originale, puisque Bpifrance revendique le fait que c’est la première fois qu’une banque française ouvre ses données à la communauté scientifique. Des éléments d’information qui sont particulièrement exhaustifs, la base de données de Bpifrance s’appuyant sur 14 ans de financements et 1 million d’interventions réalisées auprès de 500 000 entreprises.
« Le Lab » sera piloté par un conseil de 17 personnalités issues de milieux divers (direction d’entreprise, recherche ou enseignement, notamment). Sa présidence sera assurée par Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance.
Un écosystème encore méconnu
« Si nous avons lancé cette initiative, c’est parce que nous nous sommes rendu compte de la trop grande rareté des statistiques dans ce domaine. Le travail de l’Insee n’est pas en cause. Le monde des PME reste encore très mal connu car c’est un kaléidoscope très difficile à cerner », a expliqué Nicolas Dufourcq, dans un entretien accordé jeudi au quotidien La Tribune.
Bpifrance a donc lancé un appel à projets afin de trier sur le volet les équipes de recherche qui seront autorisées à accéder à ses données. Cette mise à disposition sera assurée en partenariat avec l’Insee, par l’intermédiaire du Centre d’accès sécurisé distant (CASD) de l’institut.
Une plate-forme web dédiée
Leur travail sera par la suite publié sur le site Internet bpifrance-lelab.fr, une plate-forme collaborative qui, affirme la banque, vise à devenir le site de référence sur les PME.
Mis en ligne jeudi, il recense déjà 578 études, enquêtes et séries statistiques provenant des données recueillies par Bpifrance ces 14 dernières années.
La création du « Lab » intervient alors que Bpifrance a par ailleurs annoncé la signature d’une convention de partenariat avec le groupe bancaire HSBC, afin de financer et d’accompagner les PME et ETI désireuses d’étendre leur marché hors de l’Hexagone. Dans le cadre de cet accord, HSBC France dégagera une enveloppe supplémentaire de crédits d’un montant de 1,5 Md€, sur l’année 2014, à destination de ces petites structures.