Avant le 19 février prochain, Tim Cook et Oh-Hyun Kwon, respectivement patrons d’Apple et de Samsung Electronics, ont décidé de tenter une ultime médiation dans le conflit qui oppose les deux firmes. Le temps presse puisqu’en mars un nouveau procès renverra les deux géants dans l’arène judiciaire.

 

Les deux groupes s’affrontent depuis plusieurs années dans une interminable guerre de brevets, ayant déjà amené d’autres tentatives de conciliation et d’autres procès entre la firme américaine et son concurrent sud-coréen. En mars 2012, forte de sa victoire dans un procès portant sur les brevets WiFi, Samsung s’était d’ailleurs senti pousser des ailes et avait intenté un nouveau procès à Apple devant une cour de Séoul, demandant rien de moins que l’interdiction de la vente des iPhone 4S, iPhone 5 et de l’iPad 2. La juridiction sud-coréenne avait infligé un camouflet retentissant à Samsung en le déboutant.

 

Toujours en 2012, les deux ennemis avaient été contraints par la justice américaine de négocier. Peine perdue. Le procès qui s’en était suivi avait vu la firme sud-coréenne condamnée à verser plus de 900 M$ à Apple.

 

Enfin, en novembre dernier, les deux concurrents avaient remis le couvert devant un tribunal de San José en Californie. Résultat, une nouvelle condamnation pour Samsung. Et nouvelle amende de 290,45 M$ en réparation pour la firme de Cupertino.

 

Aujourd’hui, les deux géants vont donc tenter d’enterrer, au moins pour un temps, la hache de guerre. Un médiateur, dont on ignore l’identité, aurait même déjà été choisi.