La seconde vague de résultats semestriels de sociétés de services est tombée. Elle confirme un regain de forme sensible

La seconde vague de résultats semestriels de sociétés de services est tombée. Elle confirme les impressions entrevues précédemment. S’il est encore prématuré de parler de reprise, on constate un regain de forme sensible. L’environnement économique reste néanmoins fragile.

 

GFI

La société de services retrouve une croissance organique positive à 1 %. Le taux de marge opérationnel s’améliorant de 1,2 point. Le contexte économique légèrement plus favorable, ainsi que le plan stratégique mis en place par la SSII depuis plus d’un an, expliquent cette amélioration. GFI cherche à renforcer son volume de forfaits en s’appuyant sur des offres plus industrielles que par le passé. Le groupe s’est aussi débarrassé des entités qui pénalisaient sa dynamique globale en vendant ses filiales italienne et allemande.

Chiffre d’affaires au premier semestre 2010 : 336,8 M€ (+ 1,1 %)

Résultat opérationnel : 9,1 M€ (2,7 % du CA)

Devoteam

Changement de tendance également du côté de la société spécialisée dans le conseil en infrastructures. Le chiffre d’affaires en chute libre l’année dernière s’est stabilisé sur le premier semestre, hors impact des acquisitions.

Chiffre d’affaires au premier semestre 2010 : 240,2 M€ (+ 5,2 %)

Résultat opérationnel : 12,6 M€ (5,3 % du CA)

Econocom

Après avoir plutôt bien résisté à la crise en 2009, la société franco-belge poursuit sur sa lancée en annonçant une croissance de 4,4 % de son chiffre d’affaires à 361,3 millions d’euros. Les services de financement et de location, première activité du groupe, enregistrent la plus forte progression, à 7 %. Cette activité va être renforcée suite au rachat d’ECS, une filiale de la Société Générale, annoncé durant l’été. Grâce à cette opération, Econocom doublera de taille.

Chiffre d’affaires au premier semestre 2010 : 361,3 M€ (+ 4,4 %)

Résultat opérationnel : 10,7 M€ (2,9 % du CA)