Daniel Chaffraix, l’ex-président d’IBM, chargé depuis le début de l’année de piloter les relations avec le groupe ferroviaire a quitté son poste.

L’ex-président d’IBM France Daniel Chaffraix aurait quitté l’entreprise fin septembre après 27 ans de bons et loyaux services. Il avait été nommé en janvier dernier responsable de la relation avec la SNCF suite au contrat gigantesque signé entre l’entreprise de services informatiques et le groupe ferroviaire. Il aurait tiré lui-même les conclusions d’une gestion chaotique du dossier.

De source syndicale, Daniel Chaffraix aurait déjà trouvé un point de chute chez Capgemini, l’un des trois prestataires retenus avec Sopra et IBM pour opérer la sous-traitance de la SNCF.

En septembre dernier, c’est la filiale commune fondée dans le cadre de ce contrat (Noviaserv) qui avait perdu son responsable Michel Baudy. L’ex-responsable de la DSIT, la principale direction informatique de la SNCF, n’avait occupé son poste que quelques mois. Composée de managers d’IBM et de la SNCF, Noviaserv s’occupe dans le cadre de ce contrat du pilotage des prestataires pour les activités de développement, de maintenance et d’exploitation des applications de la SNCF.