Avec son nouveau projet Intu, IBM souhaite offrir aux développeurs la possibilité d’intégrer facilement les services cognitifs de son IA Watson à divers dispositifs (équipements de l’IoT, terminaux mobiles, robots, avatars…). Ces derniers pourraient ainsi se voir doter de capacités de parole ou d’empathie, afin d’améliorer les interactions avec les utilisateurs.

Les développements sont envisagés pour plusieurs OS (Windows, Mac OS, Linux et ceux de la carte Raspberry PI). Intu devrait être encore amélioré grâce aux feedbacks de cette première version expérimentale. La plateforme de communication Nexmo, rachetée récemment par Vonage, exploite déjà ce nouveau projet : Watson analyse les conversations en temps réel et, via l’API voix, peut par exemple se charger d’effectuer une réservation de façon autonome.