Le géant américain vient d’annoncer un grand plan de restructuration dans l’Hexagone. Cinq centres de R&D (Aix-en-Provence, Sophia Antipolis, Toulouse, Rennes et Montpellier) seront fermés d’ici fin 2017. Côté effectifs, 750 des 900 postes devraient être supprimés, soit plus de 75 % des effectifs français du spécialiste des semi-conducteurs. À noter qu’Intel a évoqué des possibilités de relocalisation, sans pour autant préciser lesquelles.

Si elle est brutale, cette annonce n’est toutefois pas une surprise. Elle s’inscrit dans une stratégie à l’échelle mondiale du groupe qui vise à réduire ses coûts de 1,4 Md$. Cela passe notamment par la suppression de 12 000 emplois et un recentrage des activités autour des modems cellulaires et des circuits de connectivité sans fil.